Une seule chose à la fois …

Faire plusieurs choses en même temps, le rêve de toute personne trop occupée (donc de beaucoup de parents !). Nous essayons souvent et nous y arrivons rarement. Faire une seule chose à la fois est beaucoup plus efficace. C’est vrai aussi dans nos relations et notre rôle de parent. Je vous en dis plus dans cet article.

Le cerveau multi-taches, l’illusion qui nous empêche de faire une seule chose à la fois

Nous essayons très souvent de faire plusieurs choses en même temps. Notre cerveau nous le permet (dans une certaine mesure) : nous pouvons conduire et téléphoner, manger et regarder la télé ou tenir une conversation, etc.

Pourtant la fonction multi tâche de notre cerveau est très limitée. Nous croyons pouvoir faire plusieurs à la fois alors qu’en réalité nous y arrivons très mal, surtout quand les 2 tâches demandent beaucoup d’attention.

Quand nous téléphonons au volant, nous sommes beaucoup moins attentifs à la route. Quand nous parlons avec quelqu’un (ou regardons la télé, ou écoutons la radio, ou lisons un livre) en mangeant, nous détectons beaucoup moins bien nos signaux de satiété

Traiter plusieurs tâches exigeantes en même temps est très difficile. Cela ne fonctionne que si l’une des 2 taches est très automatisée et demande peu d’attention et de traitement d’informations.  Nous sommes trompés par la capacité de notre cerveau à faire semblant qu’il y a arrive. En réalité, notre cerveau ne perçoit qu’une partie des informations et il reconstitue artificiellement un tout. Nous croyons donc faire « bien » alors que ce n’est pas du tout le cas.

Dans nos relations aussi nous faisons plusieurs choses à la fois au lieu d’en faire une seule à la fois

Souvenez-vous de ces dernières 24 heures : combien de fois avez-vous dit quelque chose comme :

« Tu as le droit d’être en colère mais tu ne peux pas taper. » à votre enfant de 2 ans

« Bon travail dans l’ensemble. La réflexion est intéressante mais les connaissances sont à consolider » à un élève (appréciation tirée du site babaduprof)

« Merci d’avoir fait la vaisselle mais si tu pouvais aussi penser à passer le balai, ce serait top. » à votre partenaire

« Ton rapport est très complet. Par contre, la présentation gagnerait vraiment à être améliorée. » à votre collaborateur/trice.

« Je te fais confiance mais mon rôle de parent m’oblige à vérifier ce que tu fais sur ton téléphone. » à un ado

Toutes ces phrases ont un DOUBLE OBJECTIF. Nous voulons faire 2 choses en même temps :

  • autoriser l’émotion ET poser le cadre dans la 1e
  • encourager ET inciter à améliorer le travail pour les 3 suivantes.
  • rassurer ET justifier notre contrôle pour la dernière

Nous pensons être plus efficace comme ça. Or c’est faux : votre interlocuteur, quel que soit son âge, a à peu près le même cerveau que vous. Il ne peut traiter efficacement qu’une information à la fois.

Quand vous dites 2 choses en même temps, le cerveau n’en retient principalement qu’une seule.

Notre cerveau est un outil à résoudre des problèmes, il va donc immanquablement se focaliser sur l’information problématique, donc la négative.

Sur le côté positif, cette double approche rate donc carrément son but.

Pourquoi ne pas faire une seule chose à la fois ?

Pour être plus efficace, il vaudrait mieux ne traiter qu’un seul aspect du problème à la fois : autoriser l’émotion OU poser le cadre ; féliciter OU émettre une critique ; rassurer OU justifier le contrôle.

Ce qui nous en empêche ? La trouille ! Nous avons peur :

  • Si je valide l’émotion mais que je ne recadre pas son comportement, mon enfant ne va-t-il pas croire que tout est permis ?
  • Si je félicite cet élève, mon/ma partenaire sans dire ce qui ne me va pas, est-ce qu’il/elle ne va pas se reposer sur ses lauriers et en faire encore moins ?
  • Si je félicite mon collaborateur sans lui dire aussi un truc à améliorer, ne va-t-il pas prendre la grosse tête et devenir trop exigeant ?
  • Si je rassure mon ado sans mettre des limites à son autonomie, ne va-t-il pas se mettre à croire qu’il peut faire n’importe quoi sans que je m’en rende compte ?

Alors certes la double approche nous rassure. A court terme en tout cas.

Mais en voulant faire les 2 à la fois, nous perdons beaucoup en efficacité : nous écoutons sans écouter, nous encourageons sans encourager, nous rassurons en énervant.

Et si nous osions faire une seule chose à la fois ?

Faire une seule chose à la fois ne suppose pas de renoncer à émettre de critiques ou à poser le cadre. Cela implique seulement de le faire à 2 moments différents. Soyez un peu plus souvent la tortue et moins le lièvre 🙂 …

Vous allez donc devoir choisir :

  • Soit vous verbalisez et accompagnez l’émotion, soit vous posez le cadre.
  • Soit vous félicitez, soit vous émettez une critique.
  • Soit vous rassurez, soit vous contrôlez.

Reportez l’autre partie à un autre moment (ça marche même avec les petits !) ou sous une autre forme. Cela va vous demander un peu de retenue au début.

Astuce : chaque fois que vous dites le mot « mais », il est probable que vous soyez en train de faire 2 choses à la fois.

Dans mon expérience, faire une seule chose à la fois est à la fois hyper apaisant ET très efficace. Je ne suis pas « coupée » en 2 entre plusieurs options, j’assume un choix et mes actions sont plus claires pour moi comme pour mes interlocuteurs. La plupart du temps, l’aspect que j’ai volontairement choisi d’occulter est souvent soulevé par cet interlocuteur lui-même, très naturellement sans que j’aie besoin d’y revenir.

Alors, vous essayez et vous venez me raconter comment ça se passe chez vous quand vous choisissez de ne faire qu’une seule chose à la fois ?

Faire une seule chose à la fois, d’autres ressources

Ailleurs sur le web :

Sur ce blog :

Quelques livres (liens affiliés) :

Pour nous retrouver et/ou nous soutenir :

La boutique de S Comm C : nos ateliers en ligne, nos e-book, nos outils gratuits à télécharger à découvrir ici.

atelier parler pour que les enfants écoutent, écouter pour qu'ils parlent en ligne

Pour recevoir chaque semaine nos ressources gratuites sur les émotions et les relations et être informé-e des nouveaux articles du blog , c’est par ici !

 Pour découvrir toutes nos activités (ateliers, conférences, …), y assister ou organiser une conférence, c’est là.

 

*** S Comm C propose aussi des accompagnements afin de vous aider à vous sortir des situations bloquées et difficiles que vous vivez. Les accompagnements sont possibles IRL sur plusieurs lieux en Rhone Alpes et à distance via Skype ou Facetime. Vous pouvez prendre rendez-vous directement en ligne par ici.

*** Nous rejoindre sur les réseaux sociaux et bénéficier des ressources complémentaires proposées là-bas :

*** Et si vous appréciez nos ressources faites-le nous savoir en nous offrant un café (ou autre chose) sur Tipeee !

 

Sandrine Donzel

Parentalité, couple, communication, développement personnel ? Votre vie ne ressemble pas à ce qui est décrit dans les livres ? Pas de panique et bienvenue dans la VRAIE VIE, celle qui est abordée sur ce blog ! Je vous y propose des outils concrets, pragmatiques et REALISTES pour répondre à vos interrogations. Bonne lecture !

Sandrine Donzel has 635 posts and counting. See all posts by Sandrine Donzel

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :