Comment apaiser une relation grand-mère/mère et grand-mère/petits-enfants ?

Voici le replay du SOS S Comm C du mercredi 27 mars 2019. Cette semaine, une question fréquente : Comment apaiser une relation grand-mère/mère et grand-mère/petits-enfants ?

Le principe du SOS S Comm C

Le SOS S Comm C est un rendez-vous hebdomadaire. Chaque mercredi à 9h30, je suis en live sur la page Facebook de S Comm C. Durant ce live, je tire au sort une de vos questions et j’y réponds en direct.

Les questions peuvent porter sur les difficultés émotionnelles et relationnelles que vous rencontrez. Elles peuvent concerner aussi bien les aspects familiaux (relation aux enfant, relation de couple), personnels (angoisses, confiance en soi, motivation, etc) que professionnels (relations difficiles, stress, conflits, etc).

Pour m’envoyer votre question : c’est avant mardi soir par mail à l’adresse sandrine@scommc.fr en précisant bien « question pour le SOS » dans votre message.

Pour voir tous les SOS S Comm C précédents, c’est par ici.

Le SOS S Comm C de cette semaine : Comment apaiser une relation grand-mère/mère et grand-mère/petits-enfants ?

La question tirée au sort cette semaine est la suivante :

« Ma mère m' »aide » régulièrement (elle vient souvent le mercredi chez moi pour m’aider avec les allers-retours des enfants (9,7,4 ans) à leurs activités, mais surtout pour gérer les lessives en retard et le rangement de fond, car auprès de ses petits-enfants elle n’est malheureusement pas d’une grande aide…). Nous avons beaucoup de désaccords éducatifs, et notre relation s’en ressent. Pire, sa relation avec ses petits enfants en pâtit clairement.

Lorsqu’elle est là, elle ne peut pas s’empêcher de me faire des « commentaires » (devant eux bien-sûr!) du type:  « pourquoi tu lui dis ceci », « ne la laisse pas faire cela », « il est trop ci », « tu fais trop ça » (elle les prend pour des « enfants rois » et trouve que je suis trop corvéable)… Ce qui a pour effet en général de rendre mes enfants plus difficiles qu’ils ne le sont en temps normal, et moi plus énervée. Pire, lorsque je commence à être énervée par un de leurs comportements, ma mère le sent et s’énerve au quart de tour, ce qui fait qu’au lieu de m’aider en calmant le jeu, en essayant de s’occuper des enfants à sa manière et en me laissant souffler, elle va forcément en rajouter dans le même sens que moi : elle va s’énerver davantage encore et se mettre à leur aboyer dessus encore plus que je ne le fais. Personnellement je trouve que je leur aboie déjà bien assez dessus et que ce n’est pas là le rôle d’une grand-mère. Cela dit, ça a l’avantage de retourner ma colère contre elle inévitablement! 😉 Mais surtout de mettre une ambiance pourrie à la maison (mes enfants n’aiment pas trop que mamie soit là, du coup!…).
Lorsqu’elle est là, les enfants sentent la tension et sont globalement plus pénibles que quand je suis seule avec eux. Elle n’a aucune autorité sur eux. Il faut dire que les enfants remarquent parfois mon agacement vis à vis d’elle. Devrais-je faire plus d’efforts pour ne pas montrer que je ne l’approuve pas ? Où mettre le curseur entre « laisser faire » quelque chose qui nous semble inapproprié (pour moi, c’est en particulier ce qui est injuste), ou réparer (dans les faits, ou dans les mots après coup) /cette question est valable aussi pour le conjoint ?
Je sais qu’elle souhaite vraiment m’aider, mais sa relation avec mes enfants est loin d’être celle que j’idéalisais pour une grand-mère. Je regrette qu’il y ait si peu de complicité entre elle et ses petits-enfants: comment faire le deuil de la grand-mère idéale et me satisfaire de celle que j’ai? J’aimerais ne pas couper court à la relation, car c’est déjà quand-même « mieux que rien », mais auriez-vous des conseils pour apaiser la relation entre moi et ma mère et entre la grand-mère et ses petits-enfants.
Pour l’instant, ce qui fonctionne le mieux c’est quand je la laisse seule avec eux: ils se comportent alors différemment et elle aussi, et je pense que c’est dans ces moments là que la complicité s’installe. Mais ces moments sont assez rares (car pour corser la difficulté, je n’ai pas trop confiance pour les laisser chez elle car il y a mon père, du genre irascible, réfractaire à toutes contraintes, et qui ne souhaite surtout aider personne!).»

Comment apaiser une relation grand-mère/mère et grand-mère/petits-enfants ?

Faut-il faire le deuil de la grand-mère idéale ? Faut-il couper court à la relation ?

Voici ma réponse en vidéo à la question posée cette semaine (replay du live du mercredi 27 mars 2019).

Comment apaiser une relation grand-mère/mère et grand-mère/petits-enfants ? Des ressources complémentaires

Sur ce blog  :

Pour nous retrouver et/ou nous soutenir :

La boutique de S Comm C : nos ateliers en ligne, nos e-book, nos outils gratuits à télécharger à découvrir ici.

atelier parler pour que les enfants écoutent, écouter pour qu'ils parlent en ligne

Pour recevoir chaque semaine nos ressources gratuites sur les émotions et les relations et être informé-e des nouveaux articles du blog , c’est par ici !

 Pour découvrir toutes nos activités (ateliers, conférences, …), y assister ou organiser une conférence, c’est là.

 

*** S Comm C propose aussi des accompagnements afin de vous aider à vous sortir des situations bloquées et difficiles que vous vivez. Les accompagnements sont possibles IRL sur plusieurs lieux en Rhone Alpes et à distance via Skype ou Facetime. Vous pouvez prendre rendez-vous directement en ligne par ici.

*** Nous rejoindre sur les réseaux sociaux et bénéficier des ressources complémentaires proposées là-bas :

*** Et si vous appréciez nos ressources faites-le nous savoir en nous offrant un café (ou autre chose) sur Tipeee !

 

Sandrine Donzel

Parentalité, couple, communication, développement personnel ? Votre vie ne ressemble pas à ce qui est décrit dans les livres ? Pas de panique et bienvenue dans la VRAIE VIE, celle qui est abordée sur ce blog ! Je vous y propose des outils concrets, pragmatiques et REALISTES pour répondre à vos interrogations. Bonne lecture !

Sandrine Donzel has 635 posts and counting. See all posts by Sandrine Donzel

2 pensées sur “Comment apaiser une relation grand-mère/mère et grand-mère/petits-enfants ?

  • 27 mars 2019 à 23:34
    Permalink

    Merci beaucoup pour ses SOS et toutes les ressources du blog !
    Ce SOS m’a donné envie d’apporter mon témoignage car il a fait écho en partie à ma situation. C’est avec mon père plutôt que la situation n’était pas terrible en présence des enfants. Il avait également tendance à crier encore plus fort que moi sur eux en cas de comportements non acceptables sur le moment, à se montrer assez intolérant, peu patient… Plusieurs choses nous ont aidé à évoluer :
    – ma prise de conscience qu’il essayait en effet de m’aider (m’aider à asseoir une autorité – même si nous n’en avons pas forcément la même définition), parce qu’il s’inquiétait et qu’il essayait de me protéger (essentiellement de la fatigue)
    – mon constat que je ne me comportais pas de la même manière en sa présence. Et oui nous restons les enfants de nos parents et j’avais un peu tendance à me reposer sur lui et à me plaindre aussi un peu sans doute. Normal qu’il essaie ensuite de protéger sa fille de ses affreux garnements qui lui volent ses nuits et lui ruinent la santé.
    – une remarque de ma mère (beaucoup moins inquiète pour le coup), quelque chose du genre « tu as un conjoint sur qui te reposer maintenant »
    Donc j’essaie de moins me plaindre. J’ai également parlé assez simplement de la situation avec mon père. Je lui ai dit que j’appréciais son aide et sa présence, qu’il apportait beaucoup aux enfants, mais que j’étais gênée par les cris sur les enfants (je lui ai avoué que je leur aboyais dessus déjà assez comme ça…). Je prends en compte la petite remarque de ma mère pour laisser en paix mes parents et bassiner plus mon conjoint sur mes doutes, mes contrariétés… J’essaie de nommer clairement (de manière à ce que tout le monde entende) qui fixe le cadre auprès des enfants quand parents et grand-parents sont ensemble.
    Et le résultat est plutôt positif : mon père était très fier de me livrer sa technique pour moins crier sur les enfants (il s’éloigne quand il sent qu’il s’énerve;)) et j’étais très touchée qu’il fasse cet effort et qu’il me le dise. La relation entre mes enfants et lui s’est nettement améliorée. Le fait que je ne lui demande pas d’assurer un rôle d’autorité l’a détendu également je pense.
    Tout ça pour dire que j’approuve entièrement l’analyse et les conseils de Sandrine !
    Une dernière remarque : ma belle-mère, de toute évidence, a choisi la relation de complicité avec ses petits-enfants et privilégie le plaisir d’être avec eux. Elle n’est jamais venue nous aider quand, démunis face à un BABI souffrant de RGO, hurlant jour et nuit, nous cherchions du relais pour dormir un peu. Et (en toute objectivité bien sûr;) ) je préfère la position de ma mère qui n’a pas hésité à bercer le BABI entre 2h et 7h du matin, qui n’hésite pas à aider dans les tâches ménagères, qui apporte toujours des compotes maison et raccommode les pantalons troués. Certes la relation avec ses petits enfants est moins complice, elle passe moins de temps à jouer avec eux, ne les couvre pas de gâteaux et de jouets, mais elle me permet à moi de me détendre (au moins sur l’entretien de la maison) et d’être plus disponible et plus patiente pour mes enfants.
    Désolée pour la longueur du commentaire (j’ai du mal avec la concision…)

    Répondre
    • 28 mars 2019 à 09:05
      Permalink

      Merci beaucoup pour ce témoignage ! Il donne plein d’informations très utiles pour les gens (nombreux) qui rencontrent le même type de difficultés.

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :