Couple Parental / couple conjugal, l’impossible équilibre ?

14.11.04 cut emission parents a parents Karine Boyer Kempf Madame Sioux Sandrine Donzel
Karine Boyer-Kempf (au milieu), Madame Sioux (à droite) et moi (à gauche) prenons la pose dans les studios de Lyon 1ere

En compagnie de Madame Sioux, j’ai enregistré dernièrement au micro de Karine Boyer-Kempf pour la radio Lyon 1ere une édition de l’émission « De parents à Parents ».

Si vous voulez écouter l’émission, vous pouvez soit vous brancher sur Lyon 1ère  sur 90.2FM tout à l’heure (le mercredi 5 novembre 2014) à 9h30 ou bien faire un tour à la fin de cet article pour retrouver le podcast déjà dans son intégralité ;-).

Le thème de l’émission ? Couple parental, couple conjugal

Un thème qui me touche de près car j’ai des enfants ET un couple, donc un couple parental ET un couple conjugal et qu’en plus, les accompagnements de couple sont une partie importante de mon travail.

Cette double expérience m’amène simplement à constater que les problématiques de couple sont d’une grande complexité et que croire qu’il y aurait une recette simple pour gérer son couple serait bien illusoire (désolée pour ceux qui attendaient une recette magique 😉 …).

Madame Sioux a parlé de son expérience et de son point de vue dans son article très complet, paru hier, que vous pouvez lire ici : « Couple parental et couple conjugal ».

Voici ma propre contribution au sujet …

A noter aussi que j’animerai 2 conférences sur ce thème : une à Lumbin, Isère, entre Grenoble et Chambéry le 19 novembre (infos ici) et une à Heyrieux, Nord Isère, à 40 mn de Lyon et à 20 mn de Bourgoin, le 2 décembre (infos ici)

Peut-on se préparer à devenir un couple parental ?

Madame Sioux et moi en pleine préparation de l'émission
Madame Sioux et moi en pleine préparation de l’émission

Il est impossible de savoir comment on va être parent AVANT de le devenir vraiment. Même les valeurs qui nous paraissaient aller de soi avant la première grossesse – valeurs éducatives, vision de l’enfant, … – sont parfois complètement chamboulées quand notre enfant arrive. Se préparer me parait assez illusoire du coup car on peut se mettre d’accord sur des valeurs avant et en changer radicalement après. C’est mon cas et c’est aussi celui de Madame Sioux comme elle le décrit dans l’émission. C’est le cas de beaucoup de couples que je connais aussi.

Une vie de couple c’est d’abord et avant tout savoir vivre ensemble avec des désaccords. On ne sera jamais d’accord sur tout ni tout le temps. Mieux vaut le savoir pour ne pas se retrouver pris au piège d’une utopie irréalisable.

Plutôt que de se confronter à nos valeurs et de chercher à les faire coïncider, il me parait plus judicieux d’apprendre à cohabiter avec les différences de l’autre, à comprendre comment on gère nos désaccords et nos conflits plutôt que d’essayer de les faire disparaitre.

Cette citation de Salomé me parle d’ailleurs beaucoup :

Ce n’est pas l’amour qui maintient ensemble deux êtres mais la qualité de leur relation.

Quand le couple conjugal devient couple parental

L’arrivée d’un enfant provoque des changements importants dans le couple. Chez les 2 parents et pas que chez la mère. Ces changements peuvent se produire sur plusieurs plans et nous conduire à réévaluer complètement nos priorités de la vie. Ils peuvent donc changer en profondeur l’équilibre du couple.

J’avais déjà largement parlé de ces changements et de leur impact dans l’article « Naouri nique ta mère (heu non ta femme pardon) ».

Les changements physiques de la femme ne sont qu’une toute petite partie des changements qui se produisent au moment de l’arrivée d’un enfant et comme je l’explique dans cet article, l’arrivée d’un enfant nous confronte quasiment à un nouveau partenaire. Et en plus de ce nouveau partenaire qu’il faut re-séduire et dont il faut retomber amoureux-se, s’ajoutent les obstacles liés à l’enfant lui-même. Un bébé demande de la disponibilité physique et mentale, de l’énergie, du temps, … Autant de choses que nous avons en moins  à consacrer à notre partenaire et à nous-même.

Sur le blog « Les Idées de Lauréa », Lauréa décrit assez bien ce qui peut se passer dans la tête d’une mère à l’arrivée d’un bébé dans l’article « Toi + Moi = Elle + Moi ». Parfois ce sont aussi les pères qui changent leur point de vue sur la mère de leurs enfants et n’arrivent plus à la voir comme une femme mais uniquement comme une mère.

Dans les 2 cas, surmonter ce passage difficile demande souvent du temps. Madame Sioux parle de 2 ans. Je constate que 3 ans serait peut-être plus juste encore. Pour beaucoup de couples, à partir des 3 ans de l’enfant, on commence à retrouver un semblant de vie sociale, on retrouve le goût de sortir à nouveau seul-e ou avec des amis alors qu’auparavant, tout cela était limité, voire ne nous intéressait plus.

S’accorder du temps et se dire que les choses ne sont pas définitives peut aider à passer ce moment difficile. Prendre soin de soi – seul(e-) et sans son partenaire – peut aussi constituer une étape importante pour renouer les liens dans le couple. Anne de Précieux Moments en parle dans son article « Prendre du temps pour soi ».

Comment se retrouver ?

Quand on devient un couple parental, la difficulté est, comme je le disais, qu’il devient nécessaire de se re-séduire mutuellement pour retrouver du désir (désir d’être ensemble, désir sexuel, …).

La difficulté est bien là … Parfois il nous manque tout simplement l’envie et l’énergie de le faire. On ne voit plus l’autre que négativement, d’autant plus qu’il y a souvent une pression autour des relations sexuelles. Sans relations sexuelles pendant un certain temps, on ne serait plus un couple ou on ne s’aimerait plus. Ce qui est évidemment totalement faux. Le désir va et vient, il est par moments plus fort, à d’autres plus faible. J’avais expliqué cette mécanique dans l’article « le désir, cet oiseau sauvage et délicat ». Etre un couple qui dure, c’est aussi vivre avec cette réalité là, l’accepter et trouver des moyens de la gérer.

Souvent, les couples prennent un peu le problème à l’envers et se mettent la pression pour retrouver des relations sexuelles avant de s’être re-séduits. Avant d’en arriver au sexe, j’invite souvent les couples à d’abord retrouver du plaisir à être ensemble et aussi à voir leur partenaire sous un oeuil neuf.

Se reconnecter autour de ce qu’on aime bien faire ensemble. Pas forcément besoin de faire des sorties, d’aller au restaurant ou des week-end en amoureux, cela peut simplement être faire le ménage ensemble ou du sport.  Tous les moments où on a du plaisir à être ensemble, où on voit l’autre sous un jour positif et valorisant sont bons à prendre pour changer notre regard.

Attention à la croyance que la communication va tout résoudre dans le couple !

Souvent on croit – à tort – que la communication va tout résoudre dans le couple. La communication peut aider mais elle peut aussi tuer le couple. Si communiquer devient une façon de forcer l’autre à changer, si communiquer devient un moyen pour faire reconnaitre à l’autre qu’il a tort, alors communiquer devient aussi un moyen de tuer le couple.

Certains couples fonctionnent très bien en communiquant beaucoup mais d’autres n’ont absolument pas besoin de ça pour bien fonctionner. Milton Erickson le décrivait très bien. Il racontait l’histoire suivante :

Peu de temps après notre mariage, ma femme a demandé à ma mère : « quand vous vous disputez avec Papa, comment ça se passe ? »

– Je dis ce que je pense et puis je me tais.

Alors elle est allée dans la cour de la ferme pour interroger mon père : « comment faites-vous quand vous vous disputez avec Maman ? »

– je dis ce que j’ai à dire et puis je me tais.

– Bon et alors qu’est-ce qui arrive ?

– L’un ou l’autre fait comme bon lui semble. On s’en est toujours tirés comme ça. »

Cette façon de faire suppose une grande confiance dans son conjoint et dans la manière dont il va tenir compte du message transmis et elle laisse aussi la liberté à l’autre de changer (ou non) son comportement. Elle est donc tout aussi indiquée que des façons de fonctionner où la communication prend une place plus importante.

Comme souvent dans le couple, je crois qu’il n’y a pas de norme ou de recette à respecter mais simplement à trouver l’équilibre qui convient aux 2 membres du couple.

La question du désir dans le couple

Le désir dans le couple est un point essentiel, souvent le point clé qui cristallise beaucoup de tensions. J’en ai déjà parlé à de multiples reprises mais je vous rappelle notamment l’article « on n’est pas des putes », article très complet où j’avais abordé quelques questions importantes à ce sujet.

De plus, le désir ne s’ordonne pas, ne se décrète pas. On ne peut que créer un contexte favorable pour qu’il émerge et voir ce qu’il en advient …

Une question intéressante à se poser quand l’autre n’a plus ou moins de désir pour nous : qu’est-ce que je fais moi pour être désirable aux yeux de mon partenaire ?

Prendre soin de soi – physiquement – est une réponse. Créer de la distance, se montrer un peu mystérieux, évasif tout en montrant son attirance pour l’autre est un savant mélange qui peut créer le contexte favorable.

Et quand ça va vraiment mal dans le couple ?

Je constate que les couples ont tendance à attendre longtemps avant d’avoir un regard extérieur sur leur fonctionnement, trop longtemps souvent. Et quand ils arrivent, les dégats sont plus difficiles à réparer. S’engager dans un accompagnement de couple n’est pas forcément long, difficile et contraignant. Aborder les choses clairement, sereinement, tranquillement quand on n’est pas encore trop blessé par l’attitude de l’autre peut aider à faire évoluer positivement les attitudes de chacun pour retrouver un équilibre.

Paroles de Bébé, au travers de l’interview d’une thérapeute de couple en parle assez justement dans l’article : Baby clash, et si la thérapie était la solution ?

Prendre un peu de recul et avoir un regard extérieur est parfois nécessaire avant qu’il ne soit trop tard.

Cet article vous a plu ? Vous avez envie de recevoir plus d’informations à ce sujet ? Alors cliquez ici !

Les Ressources pour aller plus loin sur le couple :

  •  Mes articles sur le sujet du couple sur ce blog :

Le désir, oiseau sauvage et délicat

un problème ou une solution ?

Naouri, nique ta mère … heu non ta femme pardon !

On n’est pas des putes

Comment maintenir une relation harmonieuse avec mon mari quand je n’ai pas envie de mon mari mais que j’accepte quand même d’avoir une relation sexuelle avec lui ?

Comment obtenir plus de sexe en faisant moins d’efforts ?

  • Les vidéos de l’émission « De parents  à Parents » :

  • Le replay de l’émission « Entre Nous » sur le thème du couple animée sur Bugey Radio :

L’article que j’avais écrit à ce sujet : « Entre Nous sur Bugey Radio : Couple, pour le meilleur ou pour le pire »

Je ne partage pas forcément son avis sur tout mais l’auteur pose des questions qui font réfléchir sur le couple, sur les règles implicites ou explicites qu’on se fixe. A lire de temps à autre.

3 articles que je trouve intéressant sur ce blog :

Quand les femmes avaient plus besoin de sexe que les hommes partie 1 et partie 2

Couple, monogamie, fidélité, de l’importance du sexe

Envie de moi ou juste de cul ?

  • Un livre passionnant sur le désir féminin : « Que veulent les femmes » de Daniel Bergner

Daniel Bergner fait la synthèse des recherches actuelles sur le désir féminin … et le moins qu’on puisse dire, c’est que cela bouleverse un peu les idées toutes faites qu’on à ce sujet. Un livre à mettre en toutes les mains, et notamment celles des femmes !

  • Les travaux d’Esther Perel

Thérapeute de couple, elle travaille notamment sur les problématiques de désir et a une approche assez décontractée du problème. Voici une vidéo intéressante à propos des « secrets du désirs dans une relation à long terme »

Voici aussi son livre :

Sandrine Donzel

Inspiratrice de bienveillance ... envers les autres et envers soi-même :-) ... Coach, formatrice, conférencière et auteure du blog S Comm C

sandrine has 491 posts and counting.See all posts by sandrine

2 pensées sur “Couple Parental / couple conjugal, l’impossible équilibre ?

  • 9 juillet 2015 à 00:36
    Permalink

    Bonjour,

    Je suis mariée depuis 14 ans et nous avons 2 filles. Au début mon mari avait des petites attention et nous avions des rapports réguliers. Avec le temps les petites attention ont disparues et nos rapports se sont espacés pour devenir inexistant… Je souffre de ne plus me sentir désiré par mon mari. Il n’arrive même plus à me dire qu’il me trouve jolie ou qu’il m’aime. Je me pose beaucoup de questions. Mon mari m’aime-t-il encore ? A-t-il quelqu’un d’autre ? Nous avons eu plusieurs discussions à ce sujet. Il m’assure qu’il n’a personne d’autre. Il me dit qu’il ne ressent aucun manque mais il comprend que cela ne me convienne pas. Il ne ressent plus aucune envie ni désir même pour d’autres femmes. Malgré nos discussions rien ne change. C’est vrai que nous vivons beaucoup de choses difficile mais cela avait commencé avant. Je ne sais plus quoi faire. J’aimerais éviter d’en arriver à une séparation mais je ne pourrais pas rester comme ça. J’espère que vous pourrez me conseiller.

    Répondre
    • 9 juillet 2015 à 11:03
      Permalink

      Il me parait difficile de vous aider juste au travers de quelques lignes sur un commentaire de blog.
      Je comprends que vous souffriez de ne plus être désirée et je comprends aussi que votre mari ne puisse pas décider de vous désirer. Pour vous aider, il faudrait comprendre comment chacun de vous est en relation avec l’autre, ce qui pose coince l’émergence du désir dans cette relation (ou pas) pour pouvoir éventuellement vous proposer quelque chose de différent. C’est le travail qui est fait en accompagnement de couple.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :