Mon enfant me trouve moche. Que faire ?

Ces derniers jours, l’un des auteurs « préférés » (c’est ironique je précise) a encore fait parler de lui. Ce « cher » M. Rufo a encore frappé. Il a donné une réponse peu aidante à une maman. En plus il l’incite au chantage affectif. Je ne pouvais pas laisser passer ça ! Le problème de départ : « mon enfant me trouve moche » …

J’espère que mes réponses seront plus utiles à la maman concernées que celles de M. Rufo. PS : si vous connaissez Delphine, faites-lui suivre mon article, ça peut aider).

Voici déjà  la question et la réponse de Marcel Rufo. Je reprends le contenu dans la suite de l’article.

 

Mon enfant me raconte des difficultés relationnelles : pourquoi il est important de l’écoute

La question de Delphine : « Mon fils de 7 ans a besoin de tout me raconter depuis 3 semaines. Toutes les petites brouilles qui se passent à l’école et dans lesquelles il a une responsabilité. Mais, depuis 3 jours, ce besoin de confession se concentre sur moi, sa maman. 

Rufo : Premièrement, ce qui est discutable dans l’attitude de votre fils, c’est qu’il vous raconte toute les brouilles  qu’il vit à l’école. Les brouilles méritent qu’on se débrouille et non pas qu’on embrouille ses parents avec. C’est exactement ce qui se passe avec lui. Ce besoin de confession est, je trouve, assez agressif vis-à-vis de vous. 

Cher M. Rufo, avez-vous envisagé la possibilité que ce garçon soit en difficulté dans certaines de ses relations scolaires ? Qu’il a tenté de se débrouiller seul mais qu’il se retrouve démuni et qu’il a besoin d’aide pour trouver des solutions ?

Fond vecteur créé par brgfx – fr.freepik.com

Les brouilles d’enfants ne sont pas forcément anodines. Les enfants victimes de harcèlement ou de difficultés relationnelles souffrent souvent autant des réactions des adultes que du harcèlement en lui-même. S’entendre dire que ce qu’on vit est « juste un truc d’enfant » ou « pas bien grave » est terrible si on ne trouve pas de solution seul.

Ce constat n’implique pas de s’angoisser systématiquement quand l’enfant parle de difficultés relationnelles. S’y intéresser est tout de même important, justement pour l’aider à faire la part des choses. Fermer le dialogue sur ces sujets, surtout avec un enfant aussi jeune, n’est JAMAIS souhaitable.

Delphine, le besoin de se confier de votre enfant n’est pas « agressif ». Il est simplement le signe que votre enfant vous fait confiance pour vous parler de sa vie. C’est plutôt chouette non  ? Bon évidemment, les modalités actuelles ne vous conviennent pas. Alors voyons plutôt comment changer cela.

Vous pouvez déjà demander à votre fils ce qu’il attend de vous : « qu’est-ce que tu attends de moi ? que je t’écoute simplement parce que tu as besoin de vider ton sac ? ou bien que je t’aide à trouver des solutions ?« . Cela l’incitera à réfléchir au problème. C’est aussi moins frustrant pour les parents quand l’enfant a clairement exprimé ce qu’il attend de nous. S’il dit « je n’attends rien, je veux juste te dire » (et ça arrive très souvent) = on écoute sans rien dire et on n’a pas besoin de se prendre la tête pour savoir quoi faire :-). On peut même alors couper court et remettre à plus tard si le moment choisi par l’enfant ne vous convient pas.

Mon enfant me trouve moche et vieille … Et si c’était normal ?

Delphine : De nombreuses fois par jour, il me dit « Je ne te trouve pas très belle », « je te trouve un peu vieille », « mes amoureuses ont le visage plus lisse que toi », je t’aime moins », etc. Je lui parle beaucoup, je lui dis que moi je l’aime toujours autant. Je lui propose des moyens pour l’apaiser mais rien n’y fait, il me répète les mêmes phrases et j’en souffre. Que faire ? »

Rufo : Quand il vous dit  que vous êtes « vieille » ou que « ses amoureuses sont plus  belles », vous ne devez pas lui dire que vous l’aimez.Au contraire, répondez-lui que vous allez l’aimer moins s’il continue à vous casser les pieds. Il joue à vous provoquer en demandant toujours plus, en vous racontant des histoires. Vous devez vous distancier de lui en lançant « si tu continues à m’insulter, je t’aimerais moins et tu verras que ce sera plus grave que tes petites embrouilles à l’école. ». C’est indispensable. Vous êtes d’accord que le discours « mon chéri tu m’as insultée mais je t’aime » est assez peu éducatif ? Allez, vous allez y arriver. »

M. Rufo, vous êtes conscient qu’il est parfaitement sain et parfaitement normal qu’un enfant (quel que soit son âge) trouve ses amoureuses plus belles que sa mère ? On n’aime pas sa mère parce qu’on la trouve belle. On s’en fout complètement d’ailleurs qu’elle soit belle ou pas.

Il est tout aussi normal que ses amoureuses ont la peau plus lisse que celle de la maman.  Ca n’a rien d’une insulte, c’est un constat. Beaucoup de mères seraient ravies d’avoir la peau aussi lisse qu’une gamine de 7 ans, mais ce n’est malheureusement pas dans l’ordre des choses 😀. Dire « tu es moins belle » ou « tu as la peau moins lisse« , c’est juste la franchise spontanée de l’enfance. L’éducation nous fait perdre cette franchise pour aller vers une politesse pas toujours très honnête

Delphine, venant d’un enfant de 7 ans, ces mots signifient peut-être simplement qu’il apprend à voir les signes de l’âge. A 7 ans, les adultes sont tous « vieux », sans que cela soit de sa part une insulte. Il appelle un chat un chat et voilà tout. Si vous n’êtes pas certaine de l’interprétation à donner à ses propos, vous pouvez là encore lui poser la question : « tu dis ça pour m’énerver ou bien tu trouve simplement qu’il y a des différences entre moi et tes amoureuses ? »

Mon enfant me trouve moche et le psy préconise le chantage affectif

Ensuite, M. Rufo, ce que vous proposez dans votre réponse, c’est du chantage affectif. Ni plus ni moins. En tant que psychothérapeute, pensez-vous sincèrement que ce type de relation est souhaitable dans une famille ? A fortiori entre un parent et son enfant ? Si votre réponse est oui, peut-être serait-il préférable de changer rapidement de métier (ou de prendre votre retraite).

Moi, quand je lis ce que propose Rufo …

Autre chose : « tu m’as insultée mais je t’aime » peut parfaitement devenir éducatif lorsque l’enfant produit des comportements rebelles en réponse à ses doutes sur l’amour parental (oui ça arrive, et souvent encore). Je vous invite à lire l’article « t’es qu’une conne » pour voir comment ne pas réagir à une insulte peut parfaitement être éducatif.

Delphine, vous avez le droit d’être blessée par ses propos ou d’avoir envie que votre enfant vous parle autrement. Le menacer de l’aimer moins dans cette situation n’a absolument aucun sens.

Mon enfant me trouve moche. Est-ce vraiment le fond du problème ?

On peut être agacé du comportement de son enfant, frustré de ne pas trouver de solution, attristé de ne pas trouver des modalités relationnelles efficaces. Mais ça ne change rien à l’amour qu’on porte à son enfant. Pour un enfant, cette sécurité affective est fondamentale : ses parents l’aimeront quoi qu’il arrive ; par contre, ils pourront parfois l’aider à adopter des attitude relationnellement plus justes ou plus respectueuses des autres.

Je vous invite à parcourir mon blog (et notamment la partie sur les relations avec les enfants) : vous y trouverez de nombreuses pistes pour vous aider votre enfant à changer d’attitudes (lorsque cela est nécessaire) sans utiliser les menaces ou le chantage affectif.

Vous savez Delphine, les « je ne t’aime pas » ou les « t’es moche » des enfants (surtout à 7 ans) n’ont pas du tout le sens qu’ils peuvent avoir chez les adultes. Très souvent, ils signifient plutôt « je n’aime pas ce que tu es en train de me dire » ou « je te trouve un peu pénible maman » ou « je n’ai pas vraiment envie de faire ce que tu me demandes« . Bref, ces mots n’ont rien à voir avec l’amour mais simplement avec un peu de frustration.

Réagir sur le thème de l’amour ne fait que jeter de l’huile sur le feu. L’enfant va alors insister, simplement parce que ça l’énerve de ne pas avoir été compris.

Mon enfant me trouve moche. Je fais comment alors ?

Le plus simple et le plus efficace est simplement de ne pas renchérir sur ce thème. Vérifiez d’abord ce que votre enfant attend de vous (vous pouvez lire cet article pour savoir comment devenir un parent qui économise son énergie 😀). Ensuite, cherchez si ses phrases ont un sens implicite comme je l’ai décrit au paragraphe précédent. Si c’est le cas, il vous suffit de réagir à ce sens implicite sans tenir compte de la forme pour résoudre le problème.

Si cela ne suffit pas, vous pouvez aussi montrer à votre enfant de quelle façon il peut vous dire les choses. On appelle cela modéliser un comportement. Le parent formule les choses comme il voudrait les entendre (les mots et l’intention émotionnelle).

Un exemple : s’il dit « je t’aime moins » parce qu’il trouve que vous êtes énervante, vous pouvez simplement lui dire « quand tu es énervé contre moi, tu peux me dire « maman je suis fâchée. », je comprendrais mieux. » (en ayant l’air fâchée comme il l’était). L’immense majorité de nos apprentissages se faisant par mimétisme, cette façon de procéder est très efficace.

Pour finir, votre enfant peut juste trouver rigolo de vous voir réagir négativement quand il vous dit qu’il vous trouve vieille ou qu’il vous aime moins. C’est une forme de jeu relationnel. Cela ne signifie pas qu’il est méchant. Ces mécanismes relationnels sont comme les boutons de ses jeux d’enfant : quand j’appuie sur la tête, ça fait pouet-pouet et c’est hyper drôle donc je le refais quand j’ai envie de m’amuser.

Dans ce cas, le meilleur moyen est de refuser de rentrer dans le jeu en ne répondant pas. Pour quelqu’un qui aime provoquer, rien n’est plus agaçant que de ne pas obtenir de réponse. Et si c’est juste un jeu, c’est comme si vous aviez enlevé les piles : il va simplement abandonner ce jeu et passer à autre chose.

En conclusion, si vous avez des questions du style de celle de Delphine, vous pouvez me les envoyer dans le cadre du SOS S Comm C ;-). 

Le principe du SOS S Comm C

Le SOS S Comm C est un rendez-vous hebdomadaire. Chaque mercredi à 9h30, je suis en live sur la page Facebook de S Comm C. Durant ce live, je tire au sort une de vos questions et j’y réponds en direct.

Les questions peuvent porter sur les difficultés émotionnelles et relationnelles que vous rencontrez. Elles peuvent concerner aussi bien les aspects familiaux (relation aux enfant, relation de couple), personnels (angoisses, confiance en soi, motivation, etc) que professionnels (relations difficiles, stress, conflits, etc).

Pour m’envoyer votre question : c’est avant mardi soir par mail à l’adresse sandrine@scommc.fr en précisant bien « question pour le SOS » dans votre message.

Pour voir tous les SOS S Comm C précédents, c’est par ici.

Mon enfant me trouve moche, des ressources complémentaires

J’en profite pour vous rappeler les articles déjà publiés en réponse à des absurdités du style Rufo, avec ses comparses Naouri et Halmos :

Quelques livres (liens affiliés) :

Pour nous retrouver et/ou nous soutenir :

La boutique de S Comm C : nos ateliers en ligne, nos e-book, nos outils gratuits à télécharger à découvrir ici.

atelier parler pour que les enfants écoutent, écouter pour qu'ils parlent en ligne

Pour recevoir chaque semaine nos ressources gratuites sur les émotions et les relations et être informé-e des nouveaux articles du blog , c’est par ici !

 Pour découvrir toutes nos activités (ateliers, conférences, …), y assister ou organiser une conférence, c’est là.

 

*** S Comm C propose aussi des accompagnements afin de vous aider à vous sortir des situations bloquées et difficiles que vous vivez. Les accompagnements sont possibles IRL sur plusieurs lieux en Rhone Alpes et à distance via Skype ou Facetime. Vous pouvez prendre rendez-vous directement en ligne par ici.

*** Nous rejoindre sur les réseaux sociaux et bénéficier des ressources complémentaires proposées là-bas :

*** Et si vous appréciez nos ressources faites-le nous savoir en nous offrant un café (ou autre chose) sur Tipeee !

 

Sandrine Donzel

Parentalité, couple, communication, développement personnel ? Votre vie ne ressemble pas à ce qui est décrit dans les livres ? Pas de panique et bienvenue dans la VRAIE VIE, celle qui est abordée sur ce blog ! Je vous y propose des outils concrets, pragmatiques et REALISTES pour répondre à vos interrogations. Bonne lecture !

Sandrine Donzel has 630 posts and counting. See all posts by Sandrine Donzel

6 pensées sur “Mon enfant me trouve moche. Que faire ?

  • 6 mai 2019 à 07:50
    Permalink

    Ah merci ! J’ai vu passé cet article et je voulais trouver un moyen de transmettre une vision … plus réaliste, empathique et saine. Et ce matin, je lis et partage avec beaucoup de bonheur cet article. Toutes mes ondes se propagent pour que la maman puisse lire également cet article, les échanges et qu’elle puise en elle toutes les ressources pour maintenir sa confiance en elle et son fils et pas vers le titre et la réputation d’un personnage plus ou moins public. Belle journée <3

    Répondre
  • 6 mai 2019 à 09:38
    Permalink

    Merci beaucoup pour cet article, en réponse aux inepties de M. Rufo. Il y a une pétition qui circule pour qu’il arrête de promulguer ses conseils. J’espère sincèrement que la personne qui demandait des conseils lira votre article, et y trouvera des idées qu’elle mettra en application. Je vais me répéter, mais encore merci 🙂

    Répondre
    • 6 mai 2019 à 09:47
      Permalink

      Merci à vous :-). J’espère aussi que cette maman pourra lire autre chose que ce Rufo lui a écrit :-).

      Répondre
  • 6 mai 2019 à 17:46
    Permalink

    PFFF, moi aussi ça m’a fait bondir, cette réponse de Rufo !! Lui dire « Je t’aimerai moins si tu dis ça. » ??!?? Pardon ??? Un grand merci Sandrine Donzel pour cette remise au point 🙂 Oups, en plus je réalise que j’ai un livre de Rufo dans mes livres à lire… À la boîte à livres ! Non, au feu !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :