Mon maitre zen …

A 1h30 de vie :-) ...
A 1h30 de vie 🙂 …

Il y a 7 ans, jour pour jour, je devenais mère pour la deuxième fois.

J’avais déjà une fille de 2 ans dont la tranquillité patiente était du miel pour moi. Mais ce 22 juillet est arrivé mon Maitre Zen.

Celui qui allait à la fois mettre à l’épreuve et renforcer mes convictions et mes compétences de mère.

Aujourd’hui Grand Maitre Zen, je veux te dire merci …

Merci d’avoir pleuré sans discontinuer de 20h à 22h chaque soir de 6 semaines à 4 mois, nous privant ainsi de soirées « normales » et de discussions entre conjoints. Rien ne te calmait : ni portage, ni têtées, ni promenades, ni emmaillotage, … Puisque rien ne t’apaisait, tu m’as appris la patience et le lâcher-prise.

Merci de n’avoir pas fait tes nuits avant 15 mois. Nous avons pu partager des moments doux et chauds, ta tête sous mon bras, dans la tranquillité de la nuit. Merci de n’avoir pas su t’endormir en journée sans être porté jusqu’à un âge avancé. Puisque tu avais tellement besoin de présence, tu m’as appris la tendresse et le don de soi.

Merci d’avoir grogné comme un sanglier à chaque fois que tu avais envie de faire pipi dès ta naissance. J’ai pratiqué l’hygiène naturelle avec toi alors  que je ne m’en sentais pas capable avant. Merci d’avoir dès 5 mois signé avec ta main pour demander à têter. J’ai ainsi eu la confirmation que les bébés étaient bien plus compétents que ce qu’on veut bien nous faire croire. Puisque tu savais faire tellement de choses, tu m’as appris la confiance.

Merci de ne t’être jamais laissé faire sans discuter quand ma façon de faire te blessait ou ne te convenait pas. Merci de râler si souvent. Merci de ne jamais laisser tomber quand les choses ne te conviennent pas. Puisque tu te rebelles ouvertement si souvent et que tu es si persévérant, tu m’as appris le respect.

Merci de ne pas lâcher, jamais. Merci d’être toi-même tout simplement. Chaque fois que tu respectes ton ressenti, tu m’obliges à changer, à évoluer, à réfléchir, à ne pas me laisser emporter par ma vision des choses et mes idées reçues. Puisque tu traces ta route, tu m’as appris la maitrise de moi.

Chaque jour qui passe tu m’apprends à remettre en question les idées toutes faites sur les enfants, l’éducation, le rôle et la place des adultes. Tu m’obliges à apprendre, à réfléchir, à changer tout le temps. Puisque tu ne te laisses pas faire, tu m’as appris la ténacité.

Merci de, malgré tout, me regarder avec les yeux de l’Amour malgré mes failles. Même quand je te crie dessus, tu reviens vers moi en me disant « Maman, je trouve que tu me cries trop dessus … et moi, quand on me crie dessus, j’arrive plus à faire ce que je dois faire. ». Puisque tu me fais intensément confiance, tu m’as appris l’Amour Inconditionnel.

Chaque jour qui passe tu m’aide à me rapprocher un peu plus de ce que j’ai envie d’être. Merci mon grand garçon !

Cet article vous a plu ? Vous avez envie d’en savoir plus et de recevoir régulièrement des infos autour de ce sujet ? Alors cliquez ici !

 

Pour aller un peu plus loin à ce sujet,

 

Sandrine Donzel

Inspiratrice de bienveillance ... envers les autres et envers soi-même :-) ... Coach, formatrice, conférencière et auteure du blog S Comm C

sandrine has 492 posts and counting.See all posts by sandrine

10 pensées sur “Mon maitre zen …

  • 22 juillet 2015 à 11:22
    Permalink

    Merci à vous de publier ce message
    Le mien à 22 ans, il m’a tellement appris aussi !

    Répondre
  • 22 juillet 2015 à 11:42
    Permalink

    Et merci Sandrine pour ce très joli texte, comparable en tous points à ce que je vis depuis 5 ans et demi déjà…. Cela me conforte, avec beaucoup d’émotions, dans le fait que je ne suis pas seule et que les choix que je fais porteront indéniablement leurs fruits.

    Répondre
  • 22 juillet 2015 à 12:06
    Permalink

    Merci pour ce joli billet… Moi, c’était il y a 16 mois et beaucoup de ce que tu écris fait écho en moi, d’ailleurs la lecture de ton blog m’aide beaucoup au quotidien avec ma fille qui trace sa route!

    Répondre
  • 22 juillet 2015 à 14:02
    Permalink

    Merci pour ce témoignage.
    Je vis aujourd’hui des difficultés avec ma rebelle de 5ans qui, comme elle le dit si bien « n’en fait qu’à sa tête » et « n’aime pas qu’on crie ». Je manque souvent de patience, ai peur de ne pas lui rendre service si je vais trop dans son sens.. Pas facile quand les enfants refusent l’éducation traditionnelle.. Même si j’en suis fière aussi, ce ne sera pas un mouton !
    Je vais essayer d’être + tolérante et respectueuse de ce qu’elle est. Merci !

    Répondre
  • 22 juillet 2015 à 17:43
    Permalink

    Magnifique message Sandrine !

    Quand il le relira dans quelques années, un sourire illuminera son visage… 🙂

    Répondre
  • 22 juillet 2015 à 23:19
    Permalink

    Merci à vous deux alors de nous faire bénéficier de toutes ces ouvertures, de ces savoirs-faire, ces réflexion sur l’être si chèrement acquise. Moi aussi, je suis maman de deux petits qui tracent leur route intensément, de 3 ans et demi et 16 mois et ce blog est une source importante d’inspiration. Merci à toi alors petit Maître Zen et bon anniversaire!

    Répondre
  • Ping : Education - Enfants | Pearltrees

  • Ping : La princesse au regard qui transperce | S Comm C, le blog

  • 24 juillet 2015 à 08:20
    Permalink

    Superbe texte à méditer. C’est beau et emouvant. Par ce billet je me sens moins seule aussi dans ce que je vis avec mon fils cadet et j’en conclus qu’il faudrait que j’aprenne a relativiser. Parce que oui au final nos enfants nous apportent beaucoup meme dans ses epreuves qui nous paraissent difficiles.

    Répondre
  • 7 septembre 2015 à 14:47
    Permalink

    Magnifique texte , très émouvant …un très beau cadeau

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :