A 3 jours

A 3 jours

Hier, c’était l’anniversaire de mon petit, mon maitre zen.

Aujourd’hui c’est celui de toi, ma grande, ma princesse au regard qui transperce, celle qui m’a rendue mère. Ma Première. Celle qui a tout rendu facile.

Arrivée 1 mois en avance, toute tranquille toute sereine malgré ton tout petit gabarit. Ni couveuse, ni compléments. Tranquille. Sans un bruit, tout en douceur.

Parce que tu étais si tranquille, tu as rendu possible toutes les expériences, tu m’as autorisée à tout oser. Tu as ouvert la voie et créé la confiance pour rendre la suite accessible.

De ta tranquillité bébé, je déduisais à tort de la malléabilité. Comme je me trompais !

Vite, tu es devenue la petite fille qui fait comme elle sent. Tu écoutes avec attention, tu observes sans rien dire. Tu ne te rebelles pas ouvertement, rarement. Mais tu fais selon ta décision. Toujours, sans rien dire, en douceur.C’est comme ça que tu as appris à nager. Je t’avais appris la planche et les mouvements mais tu ne voulais pas poser tes brassards pour essayer. Je te tannais régulièrement pour que tu te lances. Tu refusais obstinément. Jusqu’au jour où, alors que j’avais abandonné, tu as dit « enlève maman ! » et tu as traversé la piscine avec une brasse parfaite.

Comme le jour où tu as fait du vélo sans les roulettes. Tu as attendu longtemps alors que tu maitrisais parfaitement la draisienne. Et un jour tu as dit « Enlève les roulettes maman !« . Et tu as roulé sans hésiter.

A chaque étape de ta vie jusqu’à maintenant, tu as pris ton envol sans me demander mon reste, patiemment, tranquillement, sans bruit.

Tu es celle qui me fait parfois douter de mon utilité en tant que parent : tu as appris tant de choses sans que je m’en rende compte, juste en regardant autour de toi, avec ton beau regard lucide et tranquille.

Mais comme ton frère, je te remercie car tu m’as enseigné la chose la plus importante à mes yeux : tu m’as appris que les enfants n’ont pas forcément besoin d’éducation ni de limites pour grandir, juste d’écoute, d’attention et de tendresse.

Tu m’as appris que les enfants peuvent diriger leur propre éducation, demander ce dont ils ont besoin en douceur. Qu’il suffit de les écouter sans chercher à les diriger.

Oui, cela, merci mille fois de m’avoir montré combien les enfants sont compétents et autonomes sans qu’on aie besoin de rien leur inculquer. Merci de mener ta vie (presque) sans moi. Presque parce que tu aimes quand même bien les calins et que ça te manque quand je m’absente. Ouf, je sers à quelque chose 😀 !

12.03.29 citation rogers guider apprentissagesC’est toi qui as rendu ce texte de Carl Rogers vivant pour moi. C’est toi qui m’as amenée à ce que je suis aujourd’hui : c’est grâce à toi que j’ai démarré le soutien à la parentalité dans des associations !

Et puis, derrière ta grande tranquillité, il y a cette sensibilité et cette lucidité incroyable sur la vie. Tu vois ce qu’il se passe, tu comprends … Parfois ça te fait souffrir. Mais souvent, tu sais comment agir spontanément dans des situations difficiles.

Tu ne te souviens peut-être pas de ce bel hommage que t’as rendu ta maitresse en CP. Elle avait dit de toi :

« Votre fille vous regarde, elle vous jauge. Elle fait ce qu’on lui demande parce qu’elle a compris le sens et l’intérêt pour elle . Mais vous savez qu’elle n’est pas dupe. Elle a un regard qui transperce. »

Tu écoutes attentivement. Puis tu fais selon ton coeur. Je te souhaite juste de garder ce regard toute ta vie. Et de garder aussi ta gaité et ta joie de vivre, ton envie de danser permanente.

Bon anniversaire à ma si lucide princesse qui devient une une si jolie jeune fille. Ma princesse au regard qui transperce.

Cet article vous a plu ? Vous avez envie d’en savoir plus et de recevoir régulièrement des infos autour de ce sujet ? Alors cliquez ici !

    • Marie-Laure di Mango a dit :

      Tu mets la barre haut! Je ne sais pas quels autres cadeaux pourraient rivaliser avec ce que tu leur a écrit. Et puis en tant qu’enseignante, je suis également touchée par le mot de sa maîtresse, elle a été très observatrice, elle a su trouver chez elle une particularité très positive. Enfin, c’est généreux à toi de nous faire partager ces lettres qui sont très intimes. A quand la lettre au conjoint? à la voisine et à tes lecteurs? Non évidemment ici je plaisante mais cela donne quand même des idées…

  1. Ouaouh!!! Quelle belle déclaration! Ma fille a eu 10 hier et j’aurais aimé savoir lui exprimer mes sentiments aussi joliment.
    J’en ai les larmes aux yeux !

  2. J’adore votre façon de voir les choses et je me délecte à lire vos billets qui sont de véritables « eye openers »
    En tant que parent de jeunes adultes j’ai tendance à vouloir encore donner des conseils et me rendre utile en partageant mon expérience avec mes enfants. Je trouve très difficile de savoir rester bouche cousue et de m’empêcher de réagir dans certaines situations . Ceci est souvent mal compris de leur part. Devrais je attendre qu’ils aient à leur tour des enfants pour qu’ils comprennent ma bienveillance ? Dois je les laisser faire leurs erreurs ( à mon grand regret) ? Je ne dois pas avoir l’art et la manière de présenter les choses car ils se disent  » stressés  » par mes conseils .

    • Les conseils sont généralement mal reçus quand ils n’ont pas été sollicités effectivement :-). C’est logique : un conseil sous-entend généralement que celui qui vous conseille sait mieux s’y prendre que vous. C’est cette intention qui est désagréable (même si elle n’est pas volontaire).
      Votre intention de les aider est bonne, c’est juste la manière qui visiblement ne leur parle pas 🙂

      • Merci. On a parfois besoin de se l’entendre dire par une tierce personne pour que cela soit bien enregistré ou bien de se brûler , non pas les doigts, mais la langue. Se taire est tout un art, difficile à maîtriser. Cela mériterait bien un billet !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>