Comment rendre mon enfant autonome ?

Mais pourquoi mon enfant est autonome à l’extérieur mais pas à la maison ??? On croirait qu’il le fait exprès pour me casser les pieds ! Comment faire pour rendre mon enfant autonome à la maison ?

Préambule : Je ne donne ni conseils ni solutions. Ma particularité est de proposer des expériences et des manières différentes de voir. C’est ce que vous trouverez dans cet article. Ce sont ces expériences qui vous aideront à changer concrètement les choses … A vous de vous jouer maintenant 🙂 …

Cet article est une réponse à une question qui m’a été posée sur Facebook il y a peu. La voici :

« Mon enfant – en maternelle – sait faire des tas de choses : aller aux toilettes seule, enlever ses chaussures et son blouson, enfiler ses chaussettes, etc … mais à l’école ! Elle refuse de le faire à la maison. Comment l’aider à s’autonomiser, à avoir envie de grandir aux yeux de ses parents ? La question peut aussi concerner le fait de jouer seule par moments. »

Mon enfant est autonome à la maison mais pas à l’extérieur … Il le fait exprès ou quoi ???

Ah la frustration du parent : à l’extérieur tout se passe parfaitement bien, l’enfant est autonome, calme. Et à la maison, c’est le grand n’importe quoi. D’un côté ça rassure – il sait faire – de l’autre ça agace prodigieusement : pourquoi les mauvais traitement ne sont réservés qu’à moi ??? Je ne peux pas avoir la paix de temps en temps, juste 5 minutes par jour ?

Ca nous ferait quand même du bien s’ils nous lâchaient les baskets un peu de temps en temps non ? (je rectifie : ça FAIT carrément du bien quand ils nous lâchent les baskets :-D, parole de parents d’ados !).

D’où la demande (légitime) : « mais comment rendre mon enfant autonome même quand je suis là ??? » dont la réponse va nous permettre à nous parents de respirer (si je lis bien entre les lignes de la question).

L’autonomie, c’est faire ou avoir envie de faire ?

Mais ici il va vous falloir clarifier votre demande : vous voulez que votre enfant fasse les actions demandées sans votre aide ? Ou vous voulez qu’elle ait envie de les faire seule par elle-même ?

Et oui, dans la vie on peut faire les choses parce qu’on y est contraint ou bien parce qu’on a envie de les faire.

Différencier si vous voulez qu’elle fasse ou qu’elle ait envie, c’est important. Parce que ce sont 2 choses fondamentalement différentes. Et parce que les moyens d’y parvenir sont aussi différents.

Evidemment l’idéal serait d’avoir envie de faire tout ce qu’on a à faire, même quand c’est désagréable. J’adorerais avoir envie de nettoyer le vomi de mes enfants pendant une gastro ; je kifferai grave d’être hyper contente de faire ma déclaration d’impôts ou le ménage. Ca me faciliterait vachement la vie. Sauf que ce n’est pas le cas. Mais je m’y colle quand même (et des fois ça me demande beaucoup beaucoup d’efforts). Parce que j’y suis contrainte (par moi-même certes mais je suis adulte), pas parce que j’ai envie.

La contrainte, ça empêche l’autonomie ou pas ?

Comme ce serait l’idéal, à la question « comment rendre mon enfant autonome », nous avons envie de répondre : inciter nos enfants à avoir envie et ne SURTOUT PAS le contraindre.

Ca nous retient d’imposer ou de contraindre en pensant que ça peut nuire à leur envie de faire. Ce qui est tout simplement faux. Une contrainte initiale peut même créer une envie après coup.  J’en ai déjà parlé dans cet article sur le continuum de la motivation. Dingue non ?

Vous avez donc le droit – même si les tenants de la liberté de l’enfant vous diront le contraire – d’imposer à votre enfant de faire les choses seule. Sachez simplement qu’il va manifester son indignation face à cette contrainte et que vous allez devoir accueillir cette colère contre vous avec empathie et sans gronder l’enfant. Les outils pour accueillir les crises dont je parle ici vous seront utiles. C’est l’accompagnement de la colère serein et posé qui créera de bonnes conditions pour faire de la contrainte de départ un outil pour susciter son envie par la suite.

Cela va signifier aussi tenir bon malgré la crise et ne pas faire à sa place, même si elle y met beaucoup d’opposition et de bonne volonté.

Etre autonome, il a quoi à y gagner l’enfant ?

Tout cela m’amène à une autre question claire et directe concernant votre fille : qu’a-t-elle a gagner, elle, à se montrer autonome à la maison ? Parce que, voyez-vous, pour avoir envie de faire quelque chose, il faut 2 ingrédients :

  • pouvoir se projeter dans le concret = pouvoir s’imaginer comment elle va faire, comment ça va se passer (soit elle arrive à transposer de l’école à la maison, soit la contrainte lui permettra d’expérimenter concrèteent)
  • savoir que les conséquences seront très probablement agréables pour elle.

Pour les enfants, autonomie rime malheureusement souvent avec une certaines solitude : faire tout seul = encore moins de temps avec mes parents. C’est particulièrement vrai pour les petits, comme c’est le cas ici : ils n’ont pas encore le recul et la capacité à se projeter dans l’avenir pour voir les bénéfices à long terme (ou dans 30 mn) de leurs actes.

S’il n’y a pas de conséquence agréable, vous aurez bon contrainte, elle ne le fera jamais sans la contrainte. 

Je finis par faire mon ménage, mes impôts et laver le vomi parce que je sais d’expérience que je vais tellement plus sereine une fois que ce sera fait. S’il n’y avait aucune conséquence agréable, je ne le ferai plus depuis belle lurette.

Girl and boy with signs illustration

Comment rendre mon enfant autonome à la maison, quelques expériences à mener

Pour savoir comment rendre votre enfant autonome, je vous propose donc de réfléchir à la question suivante :

Quelles conséquences agréables pouvez-vous imaginer si elle fait ce que vous lui demandez ?

Pas des conséquences dans 1 semaine ou le soir, non les conséquences directes et rapides (quelques minutes, pas plus de 30 mn à cet âge là). Ces conséquences positives peuvent être de l’ordre du renforcement informel (on passe un bon moment ensemble tout de suite après ou on fait un super compliment renforçant comme décrit ici) ou plus formel.

Dans le formel, je propose parfois d’utiliser un tableau de renforcement. Cocher une case + recevoir le compliment qui va avec représente alors un renforcement immédiat. L’enfant constate que, même s’il a fait tout seul, il a eu l’attention pleine et entière de son parent (grâce au compliment) et il a le plaisir de cocher une case.

Je propose souvent d’y ajouter des récompenses plus importantes lorsque l’enfant a coché 3, 4 ou 5 cases (au début 3 cases c’est bien ; 5 c’est trop long). Les récompenses peuvent être des petits objets qu’on met dans un sac et que l’enfant pioche au hasard, des moments passés ensemble, des activités à faire avec les parents, etc.  Attention : si l’enfant ne va pas, il n’y a pas de conséquences négatives, juste un « tu feras toute seule la prochaine fois ». Sinon on efface tous les effets positifs du renforcement.

Alors zou, en route vers l’autonomie, mais sans oublier la relation et le contexte :-).

Cet article vous a plu ?

Si vous appréciez cet article, vous pouvez faire un don pour me remercier. Cliquez sur l’image pour le faire :

bouton pour faire un don sur la boutique S Comm C

Pour aller plus loin avec S Comm C …

Vous rencontrez une difficulté et vous n’arrivez pas à trouver d’issue ? Pour prendre rendez-vous avec moi, c’est par ici.

 

Retrouvez aussi des ressources sur la boutique de S Comm C : les ateliers en ligne, les e-book, les outils à télécharger, les conférences en replay à découvrir ici.

Pour recevoir chaque semaine nos ressources gratuites sur les émotions et les relations et être informé-e des nouveaux articles du blog , c’est par ici !

 Pour découvrir toutes nos activités (ateliers, conférences, …), y assister ou organiser une conférence, c’est là.

*** Me rejoindre sur les réseaux sociaux et bénéficier des ressources complémentaires proposées là-bas :

*** Et si vous appréciez mes ressources faites-le moi savoir en nous offrant un café (ou autre chose) sur la boutique !

 

Sandrine Donzel

Parentalité, couple, communication, développement personnel ? Votre vie ne ressemble pas à ce qui est décrit dans les livres ? Pas de panique et bienvenue dans la VRAIE VIE, celle qui est abordée sur ce blog ! Je vous y propose des outils concrets, pragmatiques et REALISTES pour répondre à vos interrogations. Bonne lecture !

Sandrine Donzel has 659 posts and counting. See all posts by Sandrine Donzel

2 pensées sur “Comment rendre mon enfant autonome ?

  • 27 janvier 2020 à 14:46
    Permalink

    Petit commentaire complémentaire: me suis fait une carte mentale qui regroupe vos 3 articles (celui-ci +les 2 autres cités ) afin de mettre en oeuvre tous vos bons conseils, un mémo idéal pour mémoriser efficacement en un coup d’oeil. Merci encore de vos accompagnements pratico-pratiques

    Répondre
    • 28 janvier 2020 à 14:07
      Permalink

      Quelle bonne idée la carte mentale 🙂 ! Serais-tu intéressée pour la partager ? Cela peut aider d’autres personnes.

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :