3 astuces pour gérer les demandes répétées des enfants sans pêter un cable

Vous êtes à la maison et/ou vous télétravaillez avec des enfants dans les parages. Vous commencez probablement à mesurer à quel point travailler ET avoir des enfants dans les pattes est assez incompatible, particulièrement avec des petits de moins de 6/7 ans. Vous ne savez plus comment réagir aux demandes répétées ? Je vous propose 3 astuces pour limiter les demandes répétées des enfants (ou en tout cas moins mal les vivre).

Astuce n°1 pour gérer les demandes répétées des enfants : rendre visible la répartition des tâches

Si vous êtes 2 à la maison – et 2 à télétravailler – l’idéal est de se répartir clairement des plages horaires ou des moments pour travailler et d’autres pour être disponible pour les enfants. Lorsque cette répartition n’est pas claire, chacun compte sur l’autre et vous risquez de vous retrouver avec un conflit de couple sur les bras. Vous n’êtes pas obligés de faire 50/50, à vous de voir comment vous vous répartissez le temps. Ensuite, vous faites simplement faire une affiche recto/verso. D’un coté, maman et de l’autre, papa (ou le nom avec lequel vos enfants vous appellent si vous êtes dans le cadre d’un couple de même sexe par exemple), comme ça : On met l’affiche bien en vue … et on pense à la changer quand on change de personne responsable. (et évidemment on explique à l’enfant qu’il doit s’adresser à la personne dont le nom est visible). Vous pouvez même demander à l’enfant de dessiner chaque personne pour mieux les repérer (utile quand les enfants ne savent pas lire) La personne dont le nom est visible doit répondre à toutes les demandes des enfants. Elle doit aussi faire respecter l’interdiction d’aller voir l’autre parent. Pas de « oui mais il/elle voulait venir te voir » ou de « Oui mais il/elle pleurait alors il fallait bien que je te l’amène » … Faites comme si l’autre n’était pas (vraiment) pas là ! Pour les parents solos, vous pouvez faire de même sur certaines plages horaires avec un panneau « Sens interdit ». La durée sera variable en fonction de l’âge de l’enfant évidemment. Mais ces moments sans sollicitation peuvent être votre oxygène pour survire. La visualisation claire de « à qui je dois demander » est aidante pour les jeunes enfants. Elle leur donne une consigne claire et précise, très utile à partir de 2 ans environ.

Astuce n°2 pour gérer les demandes répétées des enfants : les cartes Joker

Je propose souvent les cartes Joker en accompagnement pour le moment du coucher. Vous savez, ces moments où les enfants ont toujours 36 000 bonnes raisons de nous rappeler. Elles sont aussi très utiles quand l’enfant fait ses devoirs. Comment ça marche ? Pendant un temps limité (pas sur toute la journée !), l’enfant a droit à 3 ou 4 demandes. Chaque demande est symbolisée par une carte. A chaque demande, il donne une carte. Quand il n’y a plus de cartes, plus de demande possible (et donc pas de réponse de votre part). 
Joker original design card illustration
Les cartes Joker peuvent être utilisées :
  • au moment du coucher (à partir de 2 ans 1/2 – 3 ans environ)
  • au moment des devoirs/travail scolaire à partir de 6/7 ans. En plus c’est très pédagogique : ça oblige l’enfant à faire le tri dans ses demandes et à identifier ce qui est le plus important.
  • et à n’importe quel moment où vous avez besoin d’être (un peu) tranquille tout en acceptant d’être (un peu) dérangé-e
Les cartes Joker sont très pédagogiques, même en-dehors du travail scolaire : elles apprennent à l’enfant à prioriser ses demandes, à différer certaines d’entre elles.
Le temps durant lequel les cartes peuvent être utilisées doit être limité. On ne peut pas faire ça sur toute la journée, ce serait vraiment trop difficile pour les enfants. Comme pour l’affiche de l’astuce n°1, la visualisation par les cartes rend plus tangible et plus compréhensible la demande faite à l’enfant. 3 est un chiffre abstrait ; 3 cartes est facile à appréhender.

Astuce n°3 quand l’enfant s’agite : le « Au secours j’ai envie de faire une bêtise ! »

Lorsqu’un enfant est stressé, il peut se montrer impulsif, irritable. C’est l’effet de l’émotion (j’en parlais plus précisément dans l’article « quand mon enfant m’a traitée de conne … ou comment réagir à la violence d’un enfant« ). Les plus grands peuvent donc être agressifs, provocateurs, rebelles sous l’effet du stress. Les plus petits, eux, peuvent avoir tendance à « faire des bêtises ». Certains diraient qu’ils cherchent l’attention. C’est vrai … mais ils ne cherchent pas l’attention juste pour le plaisir de l’avoir. Dans ce contexte, ils la cherchent pour dire « au secours, je ne sais pas comment gérer. » La plupart du temps, ils sentent monter l’émotion et l’envie de s’agiter mais ne savent pas comment la formuler. S’ils ont bien compris qu’il ne fallait pas trop nous déranger à certains moments, ils risquent d’autant plus de prendre sur eux et de se mettre à faire un peu n’importe quoi. En mettant à disposition des cartes « au secours j’ai envie de faire une bêtise« , vous permettez à l’enfant de vous formuler son besoin d’aide AVANT de faire une chose interdite. Il ne saura pas forcément dire quel est le problème mais vous pourrez l’explorer avec lui ensuite ou lui proposer une activité pour l’apaiser (dessin, écran, etc). Evidemment, quelques explications préalables sont nécessaires pour que l’enfant comprenne bien de quoi il s’agit :-). Et oui, je le dis et le redis : utiliser les écrans quand vous n’en pouvez plus, quand l’enfant a besoin d’être un peu canalisé, c’est possible et pas forcément problématique ! Je l’ai déjà dit et je le redis (je vous remets en lien plus bas un lien vers la chaine Youtube d’un psychiatre qui parle très bien du sujet, loin des attitudes moralisatrices habituelles). Allez, zou, à vos crayons ou imprimantes ! un peu de management visuel pour vos enfants, ça peut être utile 🙂 Chaque semaine, vous pouvez aussi recevoir ma newsletter, avec des ressources complémentaires gratuites. 

Cet article vous a plu ?

Si vous appréciez cet article, vous pouvez faire un don sur Tipeee pour me remercier (Tipeee est une plateforme de pourboire participatif pour les producteurs de contenu sur Internet). Cliquez sur l’image pour le faire :bouton pour faire un don sur la boutique S Comm C

Si vous n’avez pas les moyens, les likes, partages et commentaires (ici ou sur les réseaux sociaux sont aussi les bienvenus ! Vous pouvez même donner votre avis sur S Comm C sur Facebook, Google ou me recommander sur LinkedIn si le coeur vous en dit.

Des ressources supplémentaires

Sur ce blog : Ailleurs sur le web : Quelques livres (si vous arrivez à vous les procurer, je vous les liens en version Kindle, Audible ou autre quand c’est possible) :

Pour aller plus loin avec S Comm C …

Pour prendre rendez-vous avec moi pour un accompagnement, c’est par ici.
Pour recevoir chaque semaine nos ressources gratuites sur les émotions et les relations et être informé-e des nouveaux articles du blog , c’est par ici !  Pour découvrir toutes nos activités (ateliers, conférences, …), y assister ou organiser une conférence, c’est là.
*** Me rejoindre sur les réseaux sociaux et bénéficier des ressources complémentaires proposées là-bas : *** Et si vous appréciez mes ressources faites-le moi savoir en nous offrant un café (ou autre chose) sur la boutique !

Sandrine Donzel

Parentalité, couple, communication, développement personnel ? Votre vie ne ressemble pas à ce qui est décrit dans les livres ? Pas de panique et bienvenue dans la VRAIE VIE, celle qui est abordée sur ce blog ! Je vous y propose des outils concrets, pragmatiques et REALISTES pour répondre à vos interrogations. Bonne lecture !

Sandrine Donzel has 683 posts and counting. See all posts by Sandrine Donzel

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :