Un article récent des Vendredis Intellos intitulé «ce que les bébés comprennent» m’a refait penser à une scène vécue avec l’un de mes enfants.

J’avais déjà conscience en bonne partie que les enfants ont des capacités de compréhension supérieures à ce que nous imaginons, dès la naissance.
L’allaitement m’avait déjà bien aidée à prendre conscience que mes enfants, dès la naissance, savaient ce dont ils avaient besoin et étaient capables de me le faire savoir.
Mon expérience de l’hygiène naturelle dès la naissance avec mon fils m’avait aussi largement dans cette opinion. Je vous en reparlerais à l’occasion si cela vous intéresse.

Mais ce qui s’est passé ce jour-là m’a fait clairement prendre conscience que je sous estimais largement les capacité de compréhension du langage de mes enfants.

Ce jour-là, mon fils avait 13 mois, il mangeait un biscuit. J’étais en train de faire la vaisselle. A un moment, je me retourne et je vois qu’il avait posé le biscuit entamé par terre au milieu de la cuisine.
Je lui dis « ah non ! pas par terre !!! », en colère (je venais de faire le ménage) … et je vois sa petite bouche qui commence à se tortiller, vous savez la mimique genre «je vais me mettre à pleurer dans 3 secondes».

Et là, une illumination me vient et je lui dis textuellement :

«Tu sais, si tu ne veux pas finir le biscuit, tu peux le prendre et le mettre à la poubelle.»

Mon fils, 13 mois à ce moment-là, a souri s’est avancé, a pris son biscuit, a ouvert le placard sous l’évier et a mis son biscuit à la poubelle.

J’en ai été tellement sidérée que les mots que j’ai prononcés sont gravés dans ma mémoire en lettres de feu.

Ce jour-là, je me suis dit :

«ma belle, ton fils comprend tout ce que tu dis, bien au-delà de ce que tu imaginais !!!!

Si à 13 mois, il est capable de comprendre une phrase aussi complexe – conditionnel, proposition – qui parle d’émotions et d’action, alors il est capable de comprendre la plupart de tes propos depuis des lustres ! »

Et je me suis jurée de ne plus jamais parler devant un bébé sans me demander si ce que je dis est entendable par lui, sans me poser la question de savoir si moi, adulte, j’apprécierai qu’on parle comme ça devant moi, de ma famille, de moi ou de n’importe quel autre sujet …

Alors un conseil 😉 : ne sous-estimez pas vos bébés (ni ceux des autres d’ailleurs) …

Et lisez l’article de Madame Koala sur les Vendredis Intellos, qui parle d’un article de «Sciences humaines» au sujet des bébés et de leurs capacités de compréhension :-D.
Et aussi celui de Homeweetmome à propos de l’acquisition du langage dès la grossesse !

  1. Caroline a dit :

    Merci pour ce témoignage Sandrine ! Oui je suis 100% d’accord avec toi, les capacités de compréhension des tout-petits sont énormes ! C’est énorme la première fois que nous réalisons sans équivoque que notre tout-petit comprend TOUT ! Je suis intimement persuadée que l’intonation (peut-être plutôt les émotions ?) sont compris dès les premières semaines de grossesse.
    Merci encore pour ce que tu partages, j’aime !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>