En faisant du rangement dans de (très) vieux cartons, j’ai retrouvé de (très) vieux polycopiés de mes études d’ingénieur, une autre vie !

L’un de ces cours était un cours de Mesure, dont je dois avouer que je n’ai pas retenu grand chose. Je me souviens bien du prof, un joyeux mélange de professeur Tournesol et de Zébulon ;-), avec des cheveux en bataille, une presque caricature du savant fou.

Je n’ai donc pas retenu grand chose de ce cours, sauf une notion qui, aujourd’hui encore, me sert chaque jour.

Lors d’un des premiers cours, ce professeur – dont je ne me souviens plus du nom – nous a donc expliqué qu’il était très important de comprendre que «la mesure perturbe la mesure», que le simple fait de mesurer un phénomène modifie celui-ci et qu’on n’observe donc jamais la réalité.

Une philosophie de vie

Je réalise aujourd’hui que c’est presque une philosophie de vie …

Quel rapport avec la vie quotidienne ?

Ce que j’ai réalisé avec le temps, c’est d’abord que cela signifie surtout qu’il n’y a pas une réalité mais des réalités et que chaque observateur l’observe de son point de vue
Mais j’ai réalisé aussi que cette histoire de mesure est vrai pour mes actes quotidiens.

Si je fais les choses automatiquement, je les vis d’une certaine façon, qui parfois est difficile, compliquée, douloureuse, …

Mais si je les fais en conscience, en m’observant agir, en me concentrant sur ce que je sens, sur ce que je vis, alors je modifie ce que je vis, je ne le vis plus de la même façon.

C’est un outil, une clé, qui me permet de trouver la sérénité lorsque les choses vont trop vite, de récupérer lorsque j’ai l’impression de ne pas avoir le temps, lorsque je me sens brinquebalée, bousculée, emportée par la vie : j’ouvre simplement les yeux sur ce qui se passe pour moi, ici et maintenant. Je prends le temps d’observer et de mesurer ce qui se passe pour moi à cet instant précis.

Cette action toute simple me permet non seulement d’avoir un autre regard sur ce que je vis mais aussi d’agir différemment puisque mon observation a modifié ce que je vivais …

Alors n’oubliez pas : la mesure perturbe la mesure … et c’est souvent bénéfique de le garder en tête lorsque les choses vont mal …

Sandrine – 7/10/2011

Cet article vous a plu ? Vous avez envie d’en savoir plus et de recevoir régulièrement des infos autour de ce sujet ? Alors cliquez ici !

  1. merci, merci beaucoup pour cet article !!
    Depuis je l’applique et vraiment je vois une différence, je ne sais pas si j’ai compris exactement sa signification première mais ça me permet de poser un autre regard sur moi et ce que je vis.

    Ca m’ouvre les yeux si je puis dire !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>