Egalimère, l’un de mes blogs préférés, propose cette année encore un rendez-vous #10DuMois. Mais qu’est-ce que c’est un rendez-vous #10DuMois ? Egalimère a proposé ici un thème par mois pour toute l’année 2017. Tous les blogueurs intéressés participent en publiant quelque chose le 10 sur le thème du mois. Le format est libre (article, photo, illustration, …).

Et pour ce mois de janvier, le thème est « bonne et heureuse année », thème auquel j’ai eu envie de participer (en espérant avoir le temps de participer aux suivants). Vous pouvez retrouver toutes les participations sur le thème « Une bonne et heureuse année » par ici !

En janvier, nous nous souhaitons à tour de bras une « bonne année », une « heureuse année », une « belle année », … Moi, comme les autres, même si je sais que ces voeux ne veulent pas forcément dire grand chose, voire qu’ils peuvent même conduire à rendre l’année pire 😮 … Mais après tout, se souhaiter une bonne année, ça ne mange pas de pain.

Mais comment comment mettre toutes les chances de notre côté pour être sur de passer une bonne année ? Et comment savoir après coup si notre année a été vraiment bonne ? Et si les connaissances actuelles sur les émotions, issues de la recherche scientifique sur le sujet, nous permettaient de passer une meilleure année. Vous ne croyez pas ?

Alors voilà 5 astuces pour passer une bonne année 2017 à coup sûr 😀 !

Rassurez-vous pas de grandes résolutions, pas d’efforts ultra difficiles. Non rien de tout ça … La preuve par ici …

La rétro-action émotionnelle peut vous aider à passer une meilleure année

La rétro-action émotionnelle, mais c’est quoi ce bazar ? Et bien c’est le simple constat qu’imiter physiquement l’expression d’une émotion nous conduit à ressentir l’émotion en question. Ainsi, si je fronce les sourcils comme lorsque je suis en colère, je génère un sentiment de colère. A l’inverse, si je souris, je crée une émotion agréable de joie, ou de plaisir.

Ce facteur d’action sur nos émotions est fiable, c’est-à-dire qu’il agit toujours. Mais son impact est modéré. Donc ce n’est pas parce que vous souriez que vous allez vous sentir profondément heureux. Mais ça vaut quand même le coup d’essayer non ? Et puis, les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, on ne sait jamais ce qui pourrait advenir :-D. Donc …

astuce pour passer une bonne année : sourireAstuce N°1 pour une bonne année : Si vous n’allez pas bien, faites semblant d’aller bien … Il se pourrait que vous alliez mieux 😉

Et si on prenait des notes pour passer une bonne année ?

L’émotion que nous ressentons au moment où nous rappelons un souvenir vient colorer et modifier celui-ci. Ainsi une période que nous avons vécue comme agréable sur le moment peut nous sembler terne, voire désagréable, si nous nous sentons tristes au moment où nous nous nous en souvenons.

Des expériences ont été menées sur le sujet. Les chercheurs ont demandé aux sujets de noter leur état émotionnel chaque jour (ou même plusieurs fois par jour) pendant une période. Puis, une fois cette période terminée, ils leur ont demandé quel était leur ressenti sur la période en question : plutôt agréable ou désagréable sans se référer à leurs notes. Et enfin, les sujets de l’expérience ont repris connaissance de leurs notes … et ont eu la surprise de constater que la coloration qu’ils donnaient à la période après coup ne correspondait pas du tout aux émotions qu’ils avaient ressenties sur le moment !

Noter simplement, sans jugement, la température émotionnelle ressenti à un instant t, sans s’inquiéter qu’elle soit agréable ou désagréable, peut donc s’avérer être un exercice plein de surprises 😀

astuce pour passer une bonne année : faire un tracker d'humeur sur votre Bullet journal

Image S Comm C – Sandrine Donzel – tous droits réservés

astuce pour passer une bonne journée : tracker d'humeur sur votre bullet journal

Image S Comm C – Sandrine Donzel – tous droits réservés

Astuce N°2 pour une bonne année : Notez votre température émotionnelle au jour le jour, ou même plusieurs fois par jour, toujours à la même heure … Vous verrez mieux sur le long terme si vous allez réellement mal ou s’il ne s’agit que d’un biais négatif qui colore votre ressenti.

Comment savoir si mon année a été bonne ?

Facile me direz-vous, il suffit de passer son année en revue pour le savoir non ? Nous verrons bien s’il y a plus de bons que de mauvais moments. Cette question parait triviale. Mais vous allez voir qu’elle ne l’est pas autant qu’on croit 🙂 …

Nous avons en effet des biais de mémoire liés à nos émotions. Ces biais vont agir sur la façon dont nous mémorisons les choses. Le biais de mémoire lié aux émotions va faire que je vais beaucoup mieux retenir les informations congruentes avec mes émotions du moment.

Ainsi, nous retenons mieux les nouvelles tristes et négatives quand nous sommes déprimés. Par exemple, si je suis en période de déprime, je vais me souvenir qu’il faisait un temps pourri pendant les vacances de Noël et que mes enfants ont fait des crises à n’en plus finir. Je vais oublier que j’ai aussi passé de merveilleux moments avec eux et que j’ai été entourée de la chaleur de ma famille.

Evidemment cela joue aussi en sens inverse : lorsque je suis plutôt bien dans mes baskets, je vais retenir les choses positives et zapper les informations moins agréables.

Nous avons là tous les éléments d’un cercle vicieux qui se mettent en place : lorsque j’ai des émotions désagréables, je mémorise mieux les informations désagréables. Ce qui me confirme dans mes émotions désagréables et me rend encore moins capable de voir les informations agréables.

Donc ce n’est pas parce que mes souvenirs sont désagréables que mon année a été mauvaise.

Pire encore, un autre biais joue sur notre mémoire : je me souviens mieux des souvenirs qui correspondent à l’émotion que je ressens au moment où j’essaie de me souvenir. Ainsi, si je suis en colère, je vais mieux me souvenir de ce que j’ai mémorisé dans des moments de colère. En gros, si mes enfants me cassent les pieds ou si mon conjoint me rend furieuse aujourd’hui, si j’essaie de relativiser en rappelant des souvenirs, je risque de ne faire resurgir que des souvenirs tout aussi désagréables …aqtuce pour passer une bonne année : choisir le moment où on fait le bilan

Astuce N°3 pour une bonne année : choisissez un moment où vous vous sentez vraiment bien pour faire le bilan de l’année écoulée… et vous verrez que l’année aura tout de suite l’air meilleure 😀 !

Et si on modifiait nos souvenirs pour être sûrs de passer une bonne année ?

Un autre phénomène joue dans nos souvenirs : la façon dont nous rappelons les évènements. Ainsi, lorsque nous faisons revenir à notre mémoire un évènement, si nous nous concentrons sur les informations génériques – ce que je ressentais dans mon corps, les pensées ou images mentales qui me sont venus au moment de l’évènement, … – alors nous allons augmenter l’intensité de l’émotion ressentie dans notre souvenir.

Si au contraire, nous nous focalisons sur des détails spécifiques  – la couleur du t-shirt de mon enfant quand nous nous énervons après lui, la musique qui passait à la radio à ce moment-là, … – nous diminuons l’intensité de l’émotion.

astuce pour passer une bonne année : se focaliser sur le bon détail

Canard ou lapin ?

Astuce N°4 pour une bonne année : quand vous faites le bilan de votre année, fixez votre attention sur les détails pour tous les évènements difficiles et sur vos sensations pour tous les évènements agréables

Passer une bonne année, et si ça ne voulait rien dire ?

De tous ces travaux sur les émotions, je retiens surtout une chose : les souvenirs – et les émotions qui y sont associées – sont une matière volatile que nous pouvons modifier et transformer à notre guise.

Alors peut-être que, tout simplement accorder trop d’importance à chercher à savoir si notre année est bonne ou pas peut juste la rendre moins belle …

Alors pourquoi ne pas utiliser ma dernière astuce :

Astuce N°5 pour une bonne année : Ne cherchez pas à savoir si votre année est bonne ou pas … vivez-la et vous verrez bien ;-).

Je vous souhaite malgré tout une belle et bonne année 2017, la meilleure qui soit 🙂 …


Cet article vous a plu ? Vous avez envie de recevoir régulièrement des articles du même genre et des infos complémentaires autour de ce sujet ? Alors cliquez ici !

Vous voulez assister à une formation, une conférence ou à un atelier de Sandrine Donzel de S Comm C ? Il y en a sans doute une près de chez vous ! L’agenda est par ici !

S Comm C propose aussi des accompagnements afin de vous aider à vous sortir de situations personnelles, familiales, de couple ou professionnelles bloquées et difficiles. Les accompagnements sont possibles IRL sur plusieurs lieux et à distance via Skype ou Facetime. Pour plus d’informations, contactez Lara par email : lara@scommc.fr


Des astuces pour une bonne année ?

Sur ce blog :

Ailleurs sur le web :

Quelques livres (liens affiliés) :

  1. Bonjour,
    Les horribles voeux de bonne année :
    nous avions perdu l’enfant que nous attendions, il aurait dû naître fin décembre.
    Et, dès le premier janvier, les cris heureux de ‘bonne et heureuse année’ et de ‘tout ce que vous souhaitez’…
    Là où nous pleurions notre enfant.
    Je continue à souhaiter les voeux, obligation sociale, mais je fais très attention à ce que je dis, ce que j’écris.

  2. Je vais reprendre quelques unes de tes astuces à commencer par « Si vous n’allez pas bien, faites semblant d’aller bien » 🙂
    Merci pour ces bons conseils et ta participation
    Très belle et heureuse année à toi et tes proches

  3. J’aime beaucoup ces astuces!
    Une année est faite de hauts et de bas. On n’efface pas tout en passant du 31 au 1er janvier. Je me souviens que je suis passée par des moments difficiles en 2016. Mais sans ces moments difficiles, je ne savourerais pas autant les bons moments.
    Je souhaite toujours très sincèrement une bonne année, chaque année. J’espère toujours que les personnes à qui je le souhaite la vivront intensément.

  4. Corinne a dit :

    « Si vous n’allez pas bien, faites semblant d’aller bien … » Je comprends le « concept » que de sourire peut aider à se sentir mieux plutôt que de se morfondre… mais me connaissant j’ai peur que ça ne me conduise à renier mes émotions « négatives », les étouffer sous le couvercle souriant…

    • Oui, c’est tout à fait juste. SI votre tendance habituelle est à étouffer vos émotions sous le couvercle, alors il y a de fortes chances que ça ne fasse qu’entretenir, voire aggraver le problème. Il vaudrait mieux miser sur en parler au contraire justement 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>