Les 3 effets de la punition selon Skinner

15.01.26 les 3 effets de la punition selon Skinner behavoriste« Qu’elles soient administrées par la police, par les enseignants ou par les parents, les punitions produisent toujours les mêmes effets :
– fuite (absence)
– contre-attaque (vandalisme et agression)
– apathie. »

B. F. Skinner

A mettre en lien avec un de mes (très) vieux articles à propos de la punition : « punir, ça sert à quoi ? » à lire ici.

Cet article vous a plu ? Vous avez envie d’en savoir plus et de recevoir régulièrement des infos autour de ce sujet ? Alors cliquez ici !

Sandrine Donzel

Parentalité, couple, communication, développement personnel ? Votre vie ne ressemble pas à ce qui est décrit dans les livres ? Pas de panique et bienvenue dans la VRAIE VIE, celle qui est abordée sur ce blog ! Je vous y propose des outils concrets, pragmatiques et REALISTES pour répondre à vos interrogations. Bonne lecture !

Sandrine Donzel has 673 posts and counting. See all posts by Sandrine Donzel

Une pensée sur “Les 3 effets de la punition selon Skinner

  • 26 janvier 2015 à 20:29
    Permalink

    c’est bien vrai. Je suis instit et c’est parfois bien difficile de faire sans par manque de temps, d’énergie et parce que parfois ça met à l’écart l’agresseur, et pour l’agressé ça montre ‘qu’on s’en occupe’ et ça lui laisse un répit. Je ne valide pas du tout la punition mais j’explique pourquoi, parfois, le moins souvent mais, parfois, je fais avec.

    (sinon, une idée d’article: la difficulté de perdre à un jeu pour un enfant (ou un plus grand… )

    Merci encore pour vos réflexions si constructives.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :