De l’utilité d’implanter une usine dans mon salon … Gérer la déception d’un enfant

Prince de LuMardi matin, 7h10, petit déjeuner en famille …
La table est mise, les boissons chaudes et fraîches sont servies, le pain et les confitures sont sur la table, les céréales à disposition …

Et là, c’est le drame :

« Je veux des chocos ! »

exige Petit Garçon.

C’est le drame parce que, évidemment, nous sommes en rupture de stock. L’intervalle entre les approvisionnements est un peu trop long, la consommation a subi une hausse – une sur-consommation quoi – ces derniers jours et le stock de sécurité prévu dans la buanderie n’a pas suffi à pallier l’aléa – comment ça, ça se voit que j’ai fait de la gestion de stock dans une ancienne vie ???

Enfin bref, je grogne un

« y en a plus ! »

encore ensommeillé …

Evidemment, ce n’est pas la réponse qu’attendait Petit Garçon, qui râle encore plus fort, au détriment de mes oreilles.
Adieu veaux, vaches, cochons et tranquillité matinale … Me passe un instant par la tête l’idée d’aller me recoucher, des fois qu’en me réveillant le cauchemar soit fini, mon salon soit vide et que je puisse enfin déjeûner en paix …

Mais je suis obligée de me rendre à l’évidence, mes enfants ne disparaîtront pas en clignant des yeux ou en remuant mon nez et il va falloir que je gère la crise générée par la rupture de stock momentanée mais néanmoins bien réelle des fameux biscuits au chocolat.

Bon alors quoi qu’on fait dans ces cas-là ?

Soit je m’énerve, je crie et je râle … et mon fiston rage, hurle et pleure. Pas idéal pour démarrer la journée …
Soit je trouve une astuce pour faciliter la vie de tout le monde …

Vite vite je passe en revue ma boite à outils … Et dans ceux-ci, il y a
« utiliser l’imaginaire » …

Allez sou, va pour celui-là, c’est rigolo de bon matin !

Petit Garçon pleure toujours :

« j’en veux des chocos !!! C’est Grande Soeur qui a tout mangé ! Et pis vous avez qu’à aller faire les courses pour en racheter ! Puisque c’est ça, j’déjeûne pas !!!!»

Je me décide, je regarde mes enfants droit dans les yeux et je leur balance un  :

« vous savez ce qui serait top, ce serait d’avoir une usine de fabrication de biscuits dans le salon … Elle ferait tchic-pschtt-thic … »

Et je mime les biscuits déposés sur un tapis roulant qui arriverait devant nous.

« Et on n’aurait plus qu’à se servir, hop là … miam ! »

Regard incrédule des 2 loustics …
Et Grande Soeur enchaine :

« oh ouais, ce serait trop bien ! on pourrait en mettre plein dans le salon ! Là, là et là !!!»

Je rebondis :

«Ah oui mais ce ne serait pas pratique, le salon serait tout encombré, on ne pourrait plus passer … »

Petit garçon sourit :

« ben faudrait qu’on aie une maison en biscuits ! »

« Ah oui une maison en biscuit ! trop bien, avec les murs en biscuits, et tout … mais ce serait pas assez solide »

répond Grande Soeur, toujours pragmatique.
Je propose :

« il faudrait qu’on en fasse une dans le jardin, exprès pour les biscuits ! Avec un toit parce que les biscuits mouillés, ça devient tout mou ! »

Et Petit Garçon de renchérir :

« et on mettrait un tunnel en plastique depuis la porte-fenêtre jusqu’à la maison des biscuits pour ne pas se mouiller quand il pleut quand on va les chercher. »

Je souris :

« tu as raison ! et pour quand il fait froid aussi ! »

 

… un ange passe, tout le monde sourit …

Et Petit Garçon  dit :

« Dis maman, tu peux me faire une tartine à l’abricot s’il te plait ? »

 

Bonne journée, merci Faber et Mazlish 😉 !

 

Retrouvez les livres d’Adele Faber et Elaine Mazlish sur Amazon :

Sandrine Donzel

Inspiratrice de bienveillance … envers les autres et envers soi-même :-) …

Coach, formatrice, conférencière et auteure du blog S Comm C

sandrine has 499 posts and counting.See all posts by sandrine

6 pensées sur “De l’utilité d’implanter une usine dans mon salon … Gérer la déception d’un enfant

  • 7 novembre 2012 à 11:24
    Permalink

    Les larmes aux yeux quand un ange passe…
    Merci à la boite à outils de « l’imaginaire »!!!
    J’adore la photo du billet…

    Répondre
  • Ping : S Comm C, le blog » Blog Archive » Les Vendredis des Parents : Mon enfant est insatiable, il veut toujours de plus gros cadeaux

  • 12 novembre 2013 à 11:41
    Permalink

    Bonjour,
    Quel soulagement cela doit être de voir son stratagème fonctionner !!!!
    Et quelle partie de rigolade surement !!

    La méthode Faber et Mazlish est assez percutante je reconnais!
    A la maison, on a souvent le copain « Crocodile » qui nous dépanne dans des cas similaires (je précise que ma fille à 2 ans et demi. Çà marche très tôt cette méthode)!!

    Répondre
    • 6 décembre 2013 à 14:17
      Permalink

      C’est quoi la méthode du « copain crocodile » ?

      Répondre
  • 2 septembre 2015 à 14:29
    Permalink

    Chez moi (avec des jumeaux de bientôt 5 ans) malheureusement cette technique ne fonctionne pas… mais pourquoi???

    Répondre
    • 2 septembre 2015 à 16:46
      Permalink

      Une technique n’est pas efficace à tous les coups :-). Il serait utile que j’en sache plus sur le contexte dans lequel ça ne marche pas pour vous donner quelques pistes.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :