Suite aux évènements de janvier 2015, j’ai décidé de faire une série d’articles « Je suis Charlie » tout au long de l’année. Je souhaite y parler de sujets importants relatifs aux thèmes soulevés par les attentats de Charlie Hebdo. Mon premier article parlera de ce qu’est la liberté d’expression.

Je souhaite proposer ces articles de façon régulière (environ une fois par mois). J’espère que ces articles seront aussi pour vous un moyen de clarifier vos idées sur ces sujets pour pouvoir mieux en discuter avec vos enfants car il me semble important qu’ils comprennent ces notions.

"Les négateurs ne sont pas des critiques. Une haine n’est pas une intelligence. Injurier n’est pas discuter." - Victor Hugo

« Les négateurs ne sont pas des critiques. Une haine n’est pas une intelligence. Injurier n’est pas discuter. » – Victor Hugo

La liberté d’expression, c’est quoi ?

La liberté d’expression est la liberté de critiquer un système.

C’est la possibilité de dire en quoi tel ou tel système nous parait inadapté ou de montrer ses limites et ses incohérences. C’est valable aussi bien pour une religion qu’un système politique. La forme que peut prendre cette critique est variée : caricature, débats publics, livres, articles dans les journaux, émissions de radio, …

On peut tout critiquer en France : système politique, institutions, religions, système économique, … C’est cela qui garantit notre liberté et notre possibilité d’agir pour changer les choses qui ne nous conviennent pas.

Mais avoir la liberté d’expression ne signifie pas qu’on est libre de tout dire.

Quand s’arrête la liberté d’expression ?

La liberté d’expression ne s’arrête  pas quand elle choque les gens appartenant au système critiqué. Ce serait une absence de liberté d’expression car il y aura TOUJOURS des gens choqués.

La liberté d’expression s’arrête quand la critique porte sur les gens qui appartiennent au système qu’on veut dénoncer. Elle s’arrête surtout quand elle incite à les détester en raison de leur appartenance à ce système.

Ainsi caricaturer un dieu, son prophète ou ses représentants sur terre en tant que symboles du système qu’on critique n’est donc pas répréhensible car il s’agit d’une critique du système. Que ça ne plaise pas aux gens qui appartiennent à ce système, je le comprends parfaitement. Personne n’aime s’entendre dire que son système de pensée ou de croyance a des dérives ou des limites. Si nous l’avons choisi, c’est parce que nous pensons – ou que nous aimons penser – que c’est le meilleur. Entendre dire que ce n’est pas le cas envoie implicitement le message qu’on s’est peut-être trompé et ça n’est agréable pour personne de s’entendre dire une chose pareille. D’où les réactions émotionnelles que certaines critiques piquantes et corrosives comme les caricatures peuvent provoquer. Mais il s’agit de liberté d’expression car la critique porte sur le système en tant que tel.

Qu’est-ce qui n’est pas de la liberté d’expression ?

En revanche, inciter à détester ou à rejeter les juifs, les musulmans, les chrétiens, les patrons, les blacks, les blancs, inciter à agir contre ces PERSONNES et non contre le système, ça ce n’est plus de la liberté d’expression. Ca, c’est de l’incitation à la haine … et c’est répréhensible par la loi.

Inciter à la haine, c’est inciter à la violence ou aux préjugés contre une personne ou un groupe de personnes sur la base de leur appartenance à ce groupe (religion ou absence de religion, sexe, couleur de peau, nationalité, …). Par exemple quand Brigitte Bardot dit « Il y en a marre d’être mené par le bout du nez par toute cette population (…) qui détruit notre pays… » en parlant des musulmans, il y a incitation à la haine. Quand France 5 intitule une émission « Délinquance : la route des Roms », il y a amalgame entre une population et une forme de délit et c’est condamnable (et ça l’a été). Autre exemple, dire « bien fait pour Charlie Hebdo, ils l’avaient bien cherché » est une apologie de crime terroriste. Cela signifie qu’on valide les actes criminels et qu’on incite à détester des gens – les journalistes de Charlie Hebdo – pour ce qu’ils ont fait.

Cet article vous a plu ? Vous avez envie d’en savoir plus et de recevoir régulièrement des infos autour de ce sujet ? Alors cliquez ici !

Pour aller plus loin :

– un excellent article de juristes à propos de liberté d’expression qui m’a aidée à bâtir mon propre article : L’article 24 alinéa 8  de la loi de 1881 concernant l’incitation à la haine raciale

– un article du Monde à propos de la liberté d’expression : « Charlie, Dieudonné, … : quelles limites à la liberté d’expression ? »

 

 

  1. Très bonne idée que de continuer le débat tout au long de l’année.
    Pourriez vous parler des insultes? De l’importance du choix des mots pour s’exprimer et donner des pistes de lectures.
    Merci

  2. Marjolaine a dit :

    J’ai aussi hâte de lire les suivants… et c’est une très bonne idée de nous faire réfléchir avec vous sur le sujet tout au long de l’année, merci beaucoup !

  3. Merci pour cet article qui apporte des clarifications nécessaires entre toutes ces notions dont on a bcp entendu parler et dont on parle encore!

    Je me permets de laisser en commentaire le lien vers une analyse intéressante à lire sur l’attentat contre Charlie Hebdo et les récupérations politiques!

    http://lmsi.net/De-la-Liberte-d-Expression-a-la

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>