Bonheur, liberté, courage

15.09.21 citation bonheur liberté courage« Il n’est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. » – Périclès

Ce qu’est le bonheur exactement, je n’en ai pas une idée très précise. Cependant, il me semble effectivement qu’il est difficile d’être heureux dans un contexte qui vous contraint de toutes parts. Si le cadre me convient parfaitement, tout peut aller très bien … mais à partir du moment où le cadre exige de moi quelque chose que je ne peux donner ni décider alors je risque fort d’être malheureux, ou du moins insatisfait.

Toutes les injonctions à ressentir ou pas ressentir – soyez heureux, lâchez prise, n’ayez pas peur, faites nous confiance, etc – participent d’un cadre qui a de forts risques de nous faire souffrir.

On peut aussi se poser une autre question : le bonheur est-il vraiment une absence de souffrances ? … Ce dont je ne suis pas sûre du tout. Mais je traitera cela dans un autre article à l’occasion J.

Je définirais alors le bonheur comme la possibilité de vivre selon le mode de fonctionnement qui nous convient, et donc d’être libre.

Donc le bonheur s’accommode difficilement des contraintes quand elles sont hors de notre portée. Dans ce sens, il n’y a pas de Bonheur sans liberté.

Mais dans ce cas, la liberté est la possibilité de vivre à sa façon, l’acceptation par la société d’un mode de vie autre que celui dicté par la norme. Dans ce cadre, être heureux en pouvant assumer ses spécificités, son mode de fonctionnement personnel ne réclame alors pas tant de courage que ça.

Le courage, ce n’est pas ne pas avoir peur. C’est avoir peur et y aller quand même.

Si la société dans laquelle je vis est ouverte et tolérante, nul besoin de courage pour oser faire des choses différentes. Dans ce sens, il n’y a pas de bonheur sans liberté mais il peut y avoir de la liberté sans courage.

Par contre, si nous considérons le bonheur dans une société normative = qui dicte des normes de comportement (vision beaucoup plus proche de notre société actuelle), alors le bonheur réclame du courage.

En effet, il devient alors nécessaire d’assumer que la société qui nous entoure va porter sur nos comportements un regard négatif et critique. Et va me rejeter. Vivre selon le mode de fonctionnement qui me convient va alors impliquer la peur d’être rejeté, peur fondamentale chez l’être humain.

Etre libre suppose alors d’affronter le jugement des autres.

Ne croyez jamais qu’un être humain puisse cesser d’avoir peur du jugement des autres ! Nous sommes des animaux sociaux et la peur du jugement de l’autre est ce qui nous rend polis, sociaux, empathiques, … Il est très utile socialement d’avoir peur du jugement des autres : nous nous posons alors de bonnes questions sur le comportement qui serait le plus acceptable. Mais nous n’aurons jamais la certitude que tout va bien se passer. Y aller quand même, malgré les risques, c’est du courage.

Donc assumer son propre mode fonctionnement – le bonheur – demande du courage, celui d’y aller quand même malgré les risques encourus. Un courage d’autant plus grand que la liberté est restreinte …

Cet article vous a plu ? Vous avez envie d’en savoir plus et de recevoir régulièrement des infos autour de ce sujet ? Alors cliquez ici !

Sandrine Donzel

Inspiratrice de bienveillance … envers les autres et envers soi-même :-) …

Coach, formatrice, conférencière et auteure du blog S Comm C

sandrine has 499 posts and counting.See all posts by sandrine

Une pensée sur “Bonheur, liberté, courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :