Se connaitre, ça prend du temps …

Ken RobinsonIl y a déjà quelques temps que je n’ai pas écrit d’article sur le blog. J’avais en tête un article sur la fierté, un autre sur les récompenses, un sur la peur, un sur la colère, un sur la tristesse, un sur le plaisir, un sur le désir, un sur le couple parental, … Des tas d’articles déjà à moitié écrits, des tas de projets parfois bien avancés.

Pour tout vous dire, j’étais même en train d’en écrire un à vrai dire, un qui n’a rien à voir avec celui-ci …

Ken Robinson et Arnaud Montebourg au Grand Journal

Et puis …

Et puis j’ai regardé Canal Plus juste à l’instant. Ken Robinson – un conférencier que j’aime beaucoup – passait dans le Grand Journal. Il y parlait de la créativité, de l’importance de se connaitre, de découvrir ce pour quoi on est bon et où on se fait plaisir. Ce sont ses thèmes de prédilection.

PS : Si vous ne connaissez pas encore Ken Robinson, allez visionner ses conférences sur Ted en cliquant ici , vous allez voir, c’est fantastique !

Arnaud Montebourg était invité lui aussi. Et il a posé une question à Ken Robinson :

oui mais se connaitre, ça prend du temps … Que faire ?

Et là, j’ai bondi dans mon fauteuil… Je mourrais d’envie d’être sur le plateau pour lui répondre. Comme je ne pouvais pas, j’ai sauté sur mon clavier !!!

Se connaitre, ça prend vraiment du temps ???

Si j’avais été sur ce plateau, voilà ce que j’aurais répondu :

Evidemment que ça prend du temps de se connaitre … mais ça ne prend du temps que pour une raison bien précise !!!

Se connaitre, ça ne prend du temps que parce qu’on nous apprend, dès la petite enfance, à ne pas faire confiance à nos propres ressentis :

Mais non ça ne fait pas mal, ce n’est rien du tout.

Allons n’aie pas peur, ce n’est pas une petite bête qui va manger la grosse !

Allons ne sois pas triste, ce n’est qu’un ballon qui a explosé, on en rachètera un autre !

Se connaitre, ça ne prend du temps que parce qu’on nous apprend, dès la petite enfance, que les adultes doivent déterminer à notre place car nous ne sommes pas capables de le faire :

Non ne t’habille pas comme ça, c’est moche.

Fais des maths, dessiner, ça ne sert à rien !

Ne sors pas avec ce mec, il n’est pas fait pour toi !

Mais si tu as sommeil, va te coucher !

Notre éducation – et pas seulement scolaire ! – est construite sur la croyance que les adultes savent mieux que les enfants ce qui est bon pour eux, que les enfants ne savent pas s’auto-déterminer, ne savent pas ressentir ce qui est bon et moins bon pour eux.

Notre éducation est basée sur l’idée que les adultes doivent CADRER et DISCIPLINER les enfants, que les enfants ne sont pas fondamentalement capables de ressentir et de décider.

Quand on est éduqué de cette façon, on apprend qu’on ne doit pas faire confiance à ses ressentis, qu’on doit se fier à l’extérieur de soi pour savoir ce qui est bon pour nous, ce qu’on doit faire ou pas.

Et il devient donc très difficile de s’auto-déterminer puisque notre éducation vise à justement à nous désapprendre à le faire.

J’ai décrit ce phénomène dans l’article « punir ça sert à quoi ? » (entre autres)

Et si nous changions de paradigme autour de l’éducation ?

Et si nous changions notre éducation et que nous montrions à nos enfants que nous avons confiance dans leurs ressentis, dans leurs capacités, dans leurs compétences ?

Peut-être perdraient-ils moins de temps avant d’arriver à se connaitre tout simplement ?

Peut-être que les choses seraient plus simples pour eux non ?

Peut-être qu’il serait plus simple pour eux de déterminer ce pour quoi ils sont faits et ce qu’ils aiment non ?

Peut-être que ce serait plus simple pour eux de se faire confiance tout simplement …

Alors oui Monsieur Montebourg, se connaitre ça prend du temps lorsqu’on doit d’abord se débarrasser de ce mur que notre éducation a parfois mis entre nous et nous

Ca prend du temps parce qu’il nous faut réapprendre à ressentir et à nous faire confiance.

Changeons d’éducation et se connaitre prendra probablement moins de temps 😉 !

Cela ne demande ni grande réforme, ni révolution. Juste un peu d’ouverture d’esprit et de respect pour l’enfant …

Et pour mieux comprendre de quoi je parle autour d’une éducation respectueuse de l’enfant, visitez ce blog, il vous donnera des pistes dans ce sens 😉 …

 

Et aussi quelques livres pour aller plus loin (si vous ne voyez pas les liens, c’est parce que voter navigateur bloque les publicités et considère les liens venant d’Amazon comme de la pub) …


 

Sandrine Donzel

Inspiratrice de bienveillance … envers les autres et envers soi-même :-) …

Coach, formatrice, conférencière et auteure du blog S Comm C

sandrine has 499 posts and counting.See all posts by sandrine

11 pensées sur “Se connaitre, ça prend du temps …

  • 13 décembre 2013 à 21:07
    Permalink

    Merci Sandrine! Je suis en plein dedans avec mon boulot sur les émotions…! Ce que tu écris retentit donc en moi d’une façon particulièrement forte ces jours! Et oui, ça prend du temps quand il faut décrasser tout ça, pffff! 🙁 Je fais tout pour donner à mes enfants l’opportunité d’exprimer leurs vraies émotions et je continue de travailler sur tout ça pour vraiment y arriver mais je dois lutter contre l’avis de mon conjoint et de la famille… Pas simple… Mais je ne perds pas espoir de faire changer au moins mon conjoint d’avis avec le temps! Merci pour cet article en tous cas! Il est partagé! 😉

    Répondre
  • 13 décembre 2013 à 22:14
    Permalink

    Bonsoir Sandrine,

    Tu as carrément raison. Ce serait super si tu envoyais ton article à Montebourg, et aussi à Peillon. Si l’on donnait comme objectif à l’Éducation Nationale de voir avec confiance chacun des enfants qui lui est confié et de l’accompagner avec bienveillance … waouh …. ce serait un bond en avant !!!
    Enfin je pense que les parents prennent de plus en plus conscience de tout cela (effet boule de neige !) et les éducateurs aussi.
    Moi je ne perds pas espoir non plus et j’essaie de diffuser quelques flocons 😉

    Bises

    Répondre
    • 13 décembre 2013 à 22:19
      Permalink

      tiens bonne idée de l’envoyer à Peillon et à Montebourg ! m’en vais faire ça du coup !

      Répondre
    • 14 décembre 2013 à 15:49
      Permalink

      J’ai fait comme tu as dit 😉 : j’ai diffusé l’article sur Twitter en l’adressant à Arnaud Montebourg et Vincent Peillon. Du coup Arnaud Montebourg fait partie de mes abonnés Twitter maintenant 😀 !

      Répondre
      • 14 décembre 2013 à 18:39
        Permalink

        Coucou,

        Excellent !!! Tu as eu raison, vraiment, merci j’espère que ça portera encore plus de fruits, qui sait ?
        Bises
        Caro

        Répondre
  • 13 décembre 2013 à 22:15
    Permalink

    Bonsoir Sandrine,

    Je lis avec grand plaisir vos articles depuis quelques temps. J’ai un petit garçon de 3ans avec lequel j’ai parfois des moments tendus et vous lire m’a énormément aidé, (tout particulièrement ce qui a trait à l’éducation positive et dont je n’avais jamais entendu parlé).
    Votre dernier article m’a également très intéressé et je m’interroge sur les moyens de « se débarrasser de ce mur que notre éducation a parfois mis entre nous et nous ». Auriez-vous des pistes pour nous y aider.
    Tout comme Prune, malgré le mur propre à mon éducation, j’essaie d’offrir à mon enfant les moyens de s’exprimer mais j’ai conscience que si j’étais moi même libérée, je serais d’autant plus bien dans ma vie personnelle mais également dans mes rapports avec mon enfants et les autres.
    Merci pour votre travail et votre aide

    Répondre
    • 13 décembre 2013 à 22:18
      Permalink

      Merci 😉

      Pour nous aider à nous débarrasser de ce « mur » construit par le passé, traitons-nous comme nous voulons traiter nos enfants : avec confiance et bienveillance, en croyant à nos capacités tout simplement 😉 …
      Tout ce que je dis sur ce blog qui concerne les enfants peut très bien s’appliquer aux adultes que nous sommes, et nous pouvons nous l’appliquer aussi dans la relation à nous-mêmes.

      Sandrine

      Répondre
  • 14 décembre 2013 à 05:28
    Permalink

    Comme d’habitude, un article plein de bon sens qui me rassure dans ma conduite avec mon petit garçon de presque 2 ans trés sensible. Je devrais envoyer cet article à mon entourage, particulièrement à mon père qui considère que répondre aux besoins d’un enfant en fait un enfant roi (mon père a été élevé « à la dure » et a subi bcp d’épreuves enfant) et à ma nounou qui m’a rétorqué « qu’on n’obtient rien en pleurant » quand je voulais reconnaitre la frustration de mon enfant. Elle n’a malheureusement pas compris que je ne disais pas « oui » à sa demande, mais faisait seulement preuve d’empathie (merci « parler pour que les enfants écoutent,….).
    Là où je me sens frustrée, c’est que je passe pour une « doneuse de leçon qui sait mieux que tout le monde ». J’imagine qu’il y a une part de vrai puisque mon discours est perçu de cette manière. Ma façon de communiquer est définitivement à modifier. Il me semble que les habilités ne sont pas seulement applicable aux enfants………….. Encore bravo pour cet article.

    Répondre
  • 27 décembre 2013 à 14:52
    Permalink

    Bonjour Sandrine,

    Encore un article que j’adore !

    Merci pour toute la bonne humeur que tu nous apportes, régulièrement et qui aide vraiment lorsque des fois, découragés, on pourrait se « laisser aller ».

    Si jamais tu cherches encore d’autres sources d’inspiration, j’ai entendu dernièrement une émission radio et de suite je me disais que ça te parlerais. C’était un samedi matin sur France Inter, sur les Epaules de Darwin. Cette émission parlait du partage et du fait que l’Homme prend plus plaisir à partager qu’à avoir… long sujet très bien documenté, comme d’hab’ !
    Voici le lien : http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=783518
    Bonne écoute et à très bientôt

    Répondre
    • 27 décembre 2013 à 17:41
      Permalink

      Merci !
      Et merci pour la suggestion. Je connais cette émission, j’en ai écouté quelques-uns et c’est effectivement passionnant.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :