15.01.12 livre Haim Ginott entre parent et enfantUn passage du livre d’Haim G. Ginott « Entre Parents et Enfants » :

« Durant notre propre enfance, nous n’avons pas appris à gérer la colère comme une réalité de la vie. Nous étions jugés coupables de ressentir de la colère et  mauvais pour l’exprimer. On nous a fait croire qu’être en colère est une mauvaise chose. La colère n’était pas seulement une infraction, c’était un crime.

Avec nos enfants, nous essayons d’être patients, si patients qu’en fait, tôt ou tard, nous DEVONS exploser. Nous avons peur que notre colère blesse nos enfants, alors nous la retenons comme un apnéiste retient son souffle. Mais dans les 2 cas, la capacité à se retenir est limitée …

La colère, comme le simple rhume, est un problème récurrent. Nous pouvons ne pas l’apprécier mais nous ne pouvons pas l’ignorer. Nous pouvons la connaitre intimement mais nous ne pouvons pas l’empêcher de survenir. La colère survient dans des séquences et des situations prévisibles et pourtant elle semble toujours soudaine et inattendue. Et même si elle ne dure pas longtemps, elle semble éternelle sur le moment.

Quand nous perdons notre calme, nous agissons comme si nous avions perdu l’esprit. Nous disons et nous faisons des choses à nos enfants que nous hésiterions à infliger à un ennemi. Nous hurlons, insultons et attaquons. Quand la fanfare s’arrête, nous nous sentons coupables et nous prenons la résolution de ne jamais réitérer une telle performance. Mais inévitablement la colère frappe de nouveau, mettant à mal nos bonnes intentions. Une fois de plus, nous fustigeons ceux au bien-être de qui nous avons dédié notre vie.

Les résolutions pour être moins en colère sont pire que futiles. Elles ne font qu’ajouter de l’huile sur le feu. La colère, comme un ouragan, est une réalité de la vie qu’on doit accepter et à laquelle on doit être préparé. Les foyers pacifiques, comme le monde pacifique que nous espérons tous, ne dépendent pas d’un changement soudain dans la nature humaine. Ils dépendent de processus délibérés qui réduisent méthodiquement les tensions avant qu’elles ne mènent à des explosions.

Les parents émotionnellement « sains » ne sont pas des saints. Ils sont lucides à propos de leur colère et la respecte. Ils utilisent leur colère comme une source d’information, une indication de leur état. Leurs mots sont congruents avec leurs émotions. Ils ne cachent pas leurs ressentis. »

 

Haim G. Ginott

Un passage qui va dans le même sens que ce que j’avais écrit à propos de la colère dans l’article « La colère, cette inconnue qui vous veut du bien »

Retrouvez ce texte dans le livre d’Haim Ginott :

  1. « Avec nos enfants, nous essayons d’être patients, si patients qu’en fait, tôt ou tard, nous DEVONS exploser. Nous avons peur que notre colère blesse nos enfants, alors nous la retenons comme un apnéiste retient son souffle. Mais dans les 2 cas, la capacité à se retenir est limitée … »
    C’est très vrai, mais je ne sais toujours pas quoi en faire, de cette colère…

  2. Marie-Laure di Mango a dit :

    J’aimais beaucoup la phrase d’Haim Ginott, c’est comme transformer une chute d’eau en électricité, c’est à dire ne pas la nier mais en faire quelque chose de constructif. Je trouve perso que dans un travail pour être dans la communication non violente, la gestion de la colère est ce qu’il y a de plus difficile. Merci donc pour cette piqûre de rappel.

  3. Bravo pour vos articles que je découvre !
    Je me permets de porter à la connaissances de vos lecteurs , un moyen qui a été radical dans notre couple pour mieux gérer le quotidien de nos enfants hyperactifs : la pratique de la Cohérence Cardiaque , chez soi et partout , 5 mn 3 fois/jour , avec par exemple des vidéos de séances de cohérence cardiaque prises sur le Net et enregistrées sur le smartphone . Donc très facile et très simple , et zéro dépenses…
    Cette pratique abaisse tellement le niveau de cortisol dans le corps en activant le système para-sympathique ( relaxation, récupération ) que cela permet d’aborder les situations qui se présentent , de manière beaucoup plus  » cool « !! Et en plus on fait du bien à sa santé 😉 !
    La conscience des idées présentées par cet article est la mienne depuis plusieurs années , mais c’est en faisant de la cohérence cardiaque que j’ai pu réellement vivre ces valeurs dans ma famille !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>