« Tu l’aimes encore ? », la question à ne PAS poser

comment savoir si on aime encore son partenaire
ElisaRiva / Pixabay

« Je suis mal dans ma relation de couple mais je ne sais pas si je dois partir ou rester. » : c’est à peu près

ainsi que commencent pas mal d’accompagnements autour du couple. Les gens m’exposent alors la valse hésitation à laquelle ils font face : il y a toutes ces choses qui ne vont pas et qui les poussent à partir … Il y a aussi ce qui les retient : les choses qui vont ou l’espoir que ce qui allait bien va revenir.

La façon la plus courante de faire face au doute, c’est de tenter d’y voir clair. De dénicher une certitude quelque part dans ce fatras d’hésitations. Nous triturons alors le problème dans tous les sens, cherchant une réponse à toutes les questions.

Et LA question à laquelle beaucoup cherchent à répondre, c’est : « Mais tu l’aimes encore ou pas ? »

S’ils ont fait part de leurs doutes à leur entourage, cette question leur a immanquablement été posée.

Je vous le dis tout net : « tu l’aimes encore ? » est une question piège. Le genre de questions qui crée plus de problèmes qu’elle n’en résoud.

Puisque cette question va immanquablement venir sur le tapis, autant vous expliquer tout de suite les règles :

  • soit la réponse à cette question est évidente : c’est oui ou c’est non. Le problème est alors à peu près réglé. Quelle que soit l’option, une aide peut être nécessaire pour la mise en oeuvre de la suite : « je l’aime, comment je fais pour améliorer notre relation ? » ou bien « je ne l’aime plus, comment je prépare la suite et j’annonce la rupture ?« 
  • soit la réponse n’est pas évidente.

« Je ne sais pas si je l’aime encore. Comment faire pour prendre une décision ? »

Quand la réponse n’est pas évidente, la plupart de gens se triturent les neurones pendant des heures, des jours, des mois. Résoudre notre problème semblait pourtant simple : il suffit de trouver la réponse à notre question et le tour est joué.

Savoir si on aime encore notre partenaire ou pas devient la clé qui va débloquer toute la situation.

Cela me fait penser à cette histoire drôle :

Un passant voit un homme chercher quelque chose au sol en pleine nuit, au pied d’un lampadaire. Il

comment savoir si on aime encore son partenaire : chercher la réponse sous un lampadaire
Free-Photos / Pixabay

propose son aide et demande « que cherchez-vous au juste ? ». L’homme répond qu’il cherche ses clés. Après de longues minutes de recherche, ils ne trouvent rien. Le passant compatissant dit alors « mais êtes-vous sûr de les avoir perdues ici ? ». A quoi l’homme répond : « ah non je ne les ai pas perdues ici. Mais il n’y a qu’ici qu’il y a de la lumière. »

Décider si on doit rester en couple ou partir en cherchant à répondre à « tu l’aimes encore ou pas ? » ressemble beaucoup à cette recherche nocturne. « Tu l’aimes encore ? » devient la question-lampadaire avec laquelle nous explorons notre environnement. Ca fait beaucoup de pression pour une si petite question non ?

Pourquoi « tu l’aimes encore ? » n’est pas DU TOUT une bonne question

Notre cerveau ne se laisse pas duper par la dualité simpliste contenue dans cette question.

Les choses ne sont pas aussi noires et blanches au royaume des amoureux qui doutent.

Ne pas savoir si on aime ou pas son partenaire n’a jamais signifié qu’on ne l’aimait plus ! Ca montre juste que la relation est dégradée.

L’amour, c’est comme le soleil : il peut briller de mille feux ; il peut être voilé ou carrément obscurci par de gros nuages. Pire encore : il peut disparaitre totalement la nuit et nous laisser dans l’obscurité totale.

Se demander « je l’aime encore ou pas ? » revient à s’assommer de questions pour déterminer si le soleil va revenir au petit matin. A la différence du soleil dont la course est prévisible (et encore les égyptiens se posaient la question de son retour), nous n’avons aucune certitude sur le retour de l’amour ou non.

On ne trouve pas de réponses émotionnelles avec sa tête

Comme l’homme sans clés sous son lampadaire, nous pourrons bien pester, tourner en rond pendant des heures, nous ne trouverons pas de réponse à la question « tu l’aimes encore ? » en la tournant sans fin dans notre tête. L’éclairage de notre conscience est tout simplement incomplet et insuffisant.

via GIPHY

Savoir si on aime quelqu’un ou pas ne se mesure pas avec la tête. Décider de quitter son/sa partenaire non plus.

Plus nous sommes dans notre tête, moins nous sommes connectés à nos sentiments. L’amour ne parle pas avec des mots. Il parle avec des sensations, des ressentis, des émotions. En période de doute, il parle bas. Si nous faisons trop de bruit avec nos pensées, nous ne l’entendrons pas.

Si vous vous demandez si vous aimez encore votre partenaire ou pas, je vous propose plutôt de faire un pari Pascalien : et si vous agissiez « comme si » vous aimiez encore votre partenaire ?

Une question plus pertinente pour résoudre vos doutes sur le couple

Plutôt que « tu l’aimes encore ? » demandez-vous « et si j’avais la certitude que je l’aime encore et que je veux rester, que ferais-je de différent ? ». Engagez-vous dans cette voie corps et âme ; agissez en conséquence.

Acceptez l’incertitude, acceptez de ne pas savoir tout simplement. Refusez de décider. Agissez juste comme si vous n’aviez plus de doutes.

Anna a joué le jeu. Lors de son 3e rendez-vous, elle se sentait très optimiste sur leur relation, les choses s’améliorait grandement. Au rendez-vous suivant, elle m’annonçait leur séparation : « un matin, ça m’a paru juste impossible de continuer. J’étais moi-même surprise de cette décision mais c’est comme si elle s’était imposée à moi. »

Laure aussi a pris le pari. Elle a travaillé d’arrache-pied pour faire évoluer sa relation de couple. A ce jour, elle n’a toujours aucune certitude sur son amour. Mais elle se sent bien dans sa relation et elle continue sa route avec son conjoint.

N’oubliez pas : vous entendrez mieux la réponse à vos questions émotionnelles dans le silence intellectuel.

Retrouvez aussi des ressources complémentaires à la fin de cet article.


Posez vos questions pour le prochain SOS S Comm C

Tous les mercredis à 9h30, je tire au sort une question parmi celles qui me sont envoyées par mail. J’y réponds en vidéo en direct sur la page Facebook de S Comm C. Cette question peut porter sur tous les sujets abordés sur le blog : émotions, relations dans le couple, la famille, au travail, stress, confiance en soi, insomnies, dépression, …

Pour voir les précédents SOS S Comm C, cliquez ici !

Pour poser votre question, envoyez-moi un mail à l’adresse : sandrine@scommc.fr en précisant bien « question pour le SOS S Comm C ».


Nous retrouver et/ou nous soutenir :

Vous appréciez les ressources mises à disposition sur ce blog ? Faites-le moi savoir en m’offrant un café (ou autre chose) sur Tipeee ! Tipeee est un site de pourboire participatif qui vous permet d’encourager les producteurs de contenu gratuit sur Internet (blogueurs et youtubeurs).

Si vous souhaitez recevoir chaque semaine nos ressources gratuites sur les émotions et les relations et être informé-e des nouveaux articles du blog , c’est par ici !

Pour découvrir toutes nos activités (ateliers, conférences, …), y assister ou organiser une conférence, c’est là.

S Comm C propose aussi des accompagnements afin de vous aider à vous sortir des situations bloquées et difficiles que vous vivez. Les accompagnements sont possibles IRL sur plusieurs lieux en Rhone Alpes et à distance via Skype ou Facetime. Vous pouvez prendre rendez-vous directement en ligne par ici.

Vous pouvez aussi nous rejoindre sur les réseaux sociaux et bénéficier des ressources complémentaires proposées là-bas (des citations, des moments inspirants, etc) :


« Tu l’aimes encore ? », des ressources complémentaires

Sur ce blog :

Quelques livres (liens affiliés)

 

Sandrine Donzel

Parentalité, couple, communication, développement personnel ? Votre vie ne ressemble pas à ce qui est décrit dans les livres ? Pas de panique et bienvenue dans la VRAIE VIE, celle qui est abordée sur ce blog ! Je vous y propose des outils concrets, pragmatiques et REALISTES pour répondre à vos interrogations. Bonne lecture !

Sandrine Donzel has 577 posts and counting. See all posts by Sandrine Donzel

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :