L’estime de soi

Comment font les sujets à bonne estime de soi ?
Sont-ils meilleurs que les autres ? Plus intelligents, plus beaux, plus doués ? Ont-ils eu une enfance plus heureuse ? En réalité, la différence ne se situe pas, ou pas totalement, au niveau des qualités objectives. Les personnes à haute estime de soi ont des défauts et des doutes, connaissent des échecs et pas seulement des réussites, ressentent aussi, parfois, ou souvent pour certains, doutes et sentiments de fragilité.

Simplement ils acceptent.

Les échecs les affectent. Mais ils savent qu’ils sont inévitables si l’on a fait le choix de l’action.

Les critiques les touchent, surtout si elles sont fondées. Mais ils arrivent à reconnaître alors leurs torts sans besoin excessif de se justifier ou, pire, de dénier. Leurs limites et leurs insuffisances les dérangent et les gênent parfois. Mais elles ne les incitent pas pour autant à fuir les situations sociales ou à s’y taire.

Simplement, leurs fragilités les incitent à chercher à apprendre et à progresser, au lieu d’affirmer et de pérorer, de s’inhiber ou de trembler.

Bref, la caractéristique la plus forte des sujets à bonne estime de soi, c’est qu’ils sont capables de tolérer et d’accepter leurs imperfections, car ils ont construit et intégré une bonne image d’eux-mêmes et supposent que leurs interlocuteurs seront plus sensibles à cette image globale qu’au « détail qui tue ».

En tout cas, leurs interlocuteurs honnêtes et bienveillants.

Ils savent d’ailleurs ne pas se laisser « casser » par les esprits malveillants et ont appris qu’il est inutile de fonder sa vie et ses comportements sur eux : ils suivront leurs opinions, leurs intérêts et leurs travers quoi que nous fassions pour les convaincre.

Nous ne prenons jamais de risques face à ceux qui nous apprécient.

Mais aucun risque, ni aucun triomphe ne sera suffisant face à ceux qui ne nous apprécient pas. Vouloir à toute force remplir ce tonneau des Danaïdes risque au contraire d’user et de ruiner notre estime de soi.

Christophe André

Sandrine Donzel

Parentalité, couple, communication, développement personnel ? Votre vie ne ressemble pas à ce qui est décrit dans les livres ? Pas de panique et bienvenue dans la VRAIE VIE, celle qui est abordée sur ce blog ! Je vous y propose des outils concrets, pragmatiques et REALISTES pour répondre à vos interrogations. Bonne lecture !

Sandrine Donzel has 682 posts and counting. See all posts by Sandrine Donzel

3 pensées sur “L’estime de soi

  • 14 mars 2013 à 07:50
    Permalink

    Merci Sandrine pour cet article très clair…difficile souvent de déterminer son estime de soi, avec un tel article, c’est beaucoup plus aisé !!!
    Bonne journée

    Sandrine

    Répondre
    • 14 mars 2013 à 08:34
      Permalink

      Le texte n’est pas de moi. C’est une citation de Christophe André, tirée de « imparfait. libre et heureux ».
      Un excellent livre !

      Répondre
  • 18 mars 2013 à 14:07
    Permalink

    Voilà un article court et très juste. Il y a une balance à ajuster au mieux, jour après jour, pour qu’un enfant se découvre sans vanité, sans mépris de soi, dans un juste milieu, dans le discernement. Et l’outil qui sera ici le plus efficace après l’amour donné, c’est probablement l’humour. Rire de soi et rire tout court dissipe les idées noires ou blanches qu’on a de soi.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :