Chercher à savoir qui vous êtes est absurde !

Cet article vous intéresse mais vous n’avez pas le temps de le lire ? Pourquoi ne pas l’écouter en podcast audio en cliquant ici. Vous pouvez aussi retrouver l’intégralité de nos podcasts par ici.

« Qui suis-je ? », question bien intentionnée ?

Ah les belles injonctions qui remplissent les pages de nos magazines … Injonction au bien-être, au lâcher-prise, à l’acceptation, à l’amour inconditionnel (de nous et des autres). « Lâche prise ! », « aime-toi tel que tu es ! », … et j’en passe, et des meilleures.

Difficile de contredire ces injonctions. Elles ont l’air tellement pleines de bon sens, tellement pleines de bonnes intentions ! Elles nous font tellement rêver (et elles font vivre tellement de monde !!!) … On a tous envie de rêver et ces injonctions nous vendent du rêve : le rêve d’une vie meilleure, d’une vie agréable, d’une vie plus sereine, … C’est beau, ça fait envie. Alors on a envie d’y croire.

J’ai déjà dit ce que je pensais du lâcher-prise ici et de l’acceptation corporelle là. Pour l’article de cette semaine, vous avez choisi sur la page Facebook d’aborder le fameux « sois toi-même ! » …

(note : Lara et moi sollicitons souvent nos lecteurs pour des avis/questions/thèmes à aborder sur le blog. Si vous voulez participer, rejoignez-nous sur Facebook !)

C’est vrai, après tout, quel plus bel objectif que de savoir qui je suis ?

En apparence, il n’y a que des avantages à savoir qui je suis.

Une fois que je le sais, il est plus facile de savoir ce que je veux, vers quoi je dois aller. Je sais éviter les embûches et les ennuis ; je sais faire les bons choix ; je me sens bien, ma vie a du sens, … Youpi tralala la vie est belle …

via GIPHY

Oui mais voilà, QUI suis-je vraiment au fond ?

En théorie, tout va bien … mais dans la vraie vie, comme souvent, les choses ne sont pas aussi simples.

Non parce que, je ne sais pas vous, mais moi j’ai plein de petites voix dans ma tête : celle qui dit ‘vas-y, ça va être trop cool !« , celle qui dit « ouh la, fais gaffe, c’est risqué« , celle qui dit « tralalère, t’es la plus forte, tu vas tout casser« , celle qui dit « ouh là, tu pêtes pas un peu plus haut que ton c*** là ?« . Bref, ça papote grave là-dedans.

Quant à savoir laquelle de ces voix est « moi », bon courage !

Peut-être même qu’absolument aucune de ces voix n’est moi.

Ou, plus réalistement, elles sont sans doute toutes « moi ».

Et en tant que cheffe d’entreprise, je m’en rajoute facilement une bonne couche supplémentaire : la moi comptable, la moi commerciale, la moi technicienne, … Et quand la moi cheffe d’entreprise et la moi mère de famille discutent, ça peut faire des étincelles je vous le garantis !!!

Et puis il y a aussi les voix qui s’expriment sans que je les entende clairement, celles qui parlent tout bas, celles qui agissent sans même que je les perçoive.

Le sac de peau que je suis est guidé par tout un tas d’influences variées, internes et externes. Avec les changements de la vie, ces influences évoluent, se modifient, se renouvellent. Mes voix ne sont jamais vraiment les mêmes.

Parfois prendre des risques est justifié ; parfois c’est ne pas oser qui l’est. Parfois, me trouver nulle est justifié et m’aide à progresser ; d’autres fois, c’est juste me dévaloriser et ça m’enfonce. Parfois c’est justifié de sacrifier un peu ma famille ; parfois c’est justifié de faire passer mon travail en 2e.

Chacune de ces voix – chacun de ces « moi » – a parfois raison et parfois tort.

Ouh la … Ca devient compliqué là : alors c’est qui « moi » dans tout ce bazar ???

via GIPHY

Quand je cherche à savoir QUI je suis, c’est le bazar …

Quand je cherche à savoir QUI je suis, je ne fais que rajouter des questions aux questions. « Je » suis toutes ces voix à la fois (non je ne suis pas schizophrène). Aucune de ces voix n’est moi et elles le sont toutes.

Pire encore : « JE » n’existe pas. Ce que nous appelons « JE » est en réalité la perception que nous avons de tous ces dialogues intérieurs. Une simple perception sans pouvoir réel autre que l’observation et l’écoute …

Une citation d’Eckhart Tolle résume bien mon point de vue à ce sujet :

Quand vous laissez tomber la croyance que vous devriez savoir QUI vous êtes, qu’arrive-t-il à la confusion ? Soudain, elle a disparu.

Lorsque vous acceptez complètement que vous ne savez pas, vous accédez à un état de paix et de clarté qui vous rapproche de vous-même plus que vous ne pourrez jamais l’être. Vous définir par la pensée vous limite. »

Eckhart Tolle

Mais lire une citation n’éteindra jamais vos voix intérieures (heureusement !). Vous êtes probablement quand même là encore avec vos questions, à essayer de résoudre vos problèmes, à chercher à savoir qui vous êtes.

Alors si vous cherchez encore et toujours qui vous êtes, j’ai envie de vous poser quelques petites questions :

Quand vous saurez enfin « QUI » vous êtes, quel(s) problème(s) cela résoudra-t-il ?

Et qu’est-ce que cela changera dans votre vie concrètement ?

Et si savoir qui je suis était une conséquence plutôt qu’un préalable ?

Et si vous commenciez par expérimenter AVANT de savoir qui vous êtes ? Oui ça fait peur, oui ça suppose de prendre des risques …

Qui je suis : tarte aux fraises
silviarita / Pixabay

Mais, à trop chercher à savoir qui vous êtes, vous êtes un peu dans la position de quelqu’un qui chercherait à décider s’il préfère la tarte aux fraises ou la tarte au citron sans avoir jamais mangé ni l’une ni l’autre.

Vous comparez les recettes, vous regardez des photos sur Instagram, vous demandez des avis … sans jamais arriver à vous décider. Vous vous tâtez sans cesse mais aucune de vos « voix » ne prend le dessus sur les autres. Vous n’arrivez donc pas à décider …

qui je suis tarte au citron
lucasampaio / Pixabay

Nous croyons souvent qu’il nous faudrait savoir AVANT pour bien décider. Mais c’est seulement APRES avoir croqué que vous pourrez avoir une petite idée de ce que vous aimez, de ce qui vous convient. (et encore n’est-ce vrai qu’à  l’instant t, ça peut changer !)

Et si vous expérimentiez d’abord au lieu de réfléchir à qui vous êtes 🙂 ?

Et si vous faisiez passer le message à vos enfants 🙂 ?


Cet article vous a plu ? Vous avez envie de recevoir régulièrement des articles du même genre et des infos complémentaires autour de ce sujet ? Alors cliquez ici !

Vous voulez assister à une formation, une conférence ou à un atelier de Sandrine Donzel de S Comm C ? Il y en a sans doute une près de chez vous ! L’agenda est par ici !

S Comm C propose aussi des accompagnements afin de vous aider à vous sortir de ces situations bloquées et difficiles. Les accompagnements sont possibles IRL sur plusieurs lieux en Rhone Alpes et à distance via Skype ou Facetime. Pour plus d’informations, contactez Lara par email : lara@scommc.fr


Savoir qui je suis, quelques ressources supplémentaires

Sur ce blog :

Ailleurs sur le web :

  • Le Ted Talk de Dan Gilbert à propos de la psychologie de votre futur « vous » :

Je cite : « les êtres humains sont des oeuvres en perpétuel changement qui s’imaginent à tort être terminées. »

Quelques livres (liens affiliés) :

Sandrine Donzel

Inspiratrice de bienveillance … envers les autres et envers soi-même :-) …

Coach, formatrice, conférencière et auteure du blog S Comm C

sandrine has 499 posts and counting.See all posts by sandrine

Une pensée sur “Chercher à savoir qui vous êtes est absurde !

  • 20 novembre 2017 à 09:00
    Permalink

    Comme d’habitude, un régal de te lire ! Bonne semaine !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :