quand le travail passe avant les enfants …

vivien-travailleJe travaille beaucoup. Vraiment beaucoup. Et je suis souvent absente, notamment le soir. Et donc souvent, le travail passe avant les enfants.

J’avais partagé ce texte sur ma page Facebook il y a déjà quelques temps. Mais en le revoyant passer dans mon fil d’actualité, je me suis dit que les abonnés du blog n’en avaient peut-être pas encore profité … alors le voilà par ici. Ce texte date d’il y a 1 an mais il est toujours d’actualité. Je me le remémore quand les choses vont de travers et je rétablis l’équilibre ;-).

Quand le travail passe avant les enfants …

Ces derniers temps, j’ai beaucoup travaillé. J’adore mon boulot, ce qui rend le décrochage difficile pour moi. J’ai été beaucoup absente (pour raisons professionnelles). Malgré la présence de leur papa les jours où je ne suis pas là, les enfants ont beaucoup été livrés à eux-mêmes : beaucoup d’écrans pour s’occuper, beaucoup de délaissement dans la tenue de la maison et les tâches quotidiennes, les devoirs, …

Notre relation s’était même un peu dégradée parce qu’ils rechignaient à faire ce que je leur demandais et semblaient y mettre de la mauvaise volonté alors qu’ils en faisaient beaucoup moins que d’habitude. Chaque ordre de ma part devenait source de conflit, de tension. Cela gâchait les rares moments que nous passions ensemble et tout devenait plus compliqué.

A mes yeux, mes absences commençaient à ressembler à de la négligence : des enfants de 9 et 7 ans n’ont pas à se gérer tout seuls, même s’ils sont autonomes et dégourdis. Mais j’avais beau tourner le sujet dans ma tête, je ne voyais pas comment me sortir de ce problème. Si je donne des ordres, ça rue dans les brancards et ça se passe mal.

Quand le travail passe avant les enfants : rétablir l’équilibre

Alors hier, je leur ai dit : « j’ai l’impression que je vous ai un peu laissés tomber ces derniers temps, que je n’ai pas pris du temps pour vous. Ca me manque et je pense que ce n’est pas bon pour vous. Donc aujourd’hui, je suis toute là pour vous, on va faire des choses ensemble.« .

Pas d’exigences ni d’activités particulières de ma part, juste passer du temps. Aucune demande, aucun ordre. Je suis simplement là.

En début d’après midi, je me suis installée au soleil pour le café sans rien demander : ils pouvaient faire ce qu’ils voulaient sauf que les écrans n’étaient pas autorisés avant 18h … Ils sont arrivés tous les 2 avec des exercices scolaires spontanément : mon fils s’est installé à côté de moi et voulait que je lui fasse réviser des mots (pas demandés dans les devoirs) et ma fille que je lui invente des problèmes de maths … La photo illustrant cet article a été prise à ce moment-là.

Les taches quotidiennes ont été faites sans problèmes et ils ont rangé et pris leur bain d’eux-mêmes sans que je ne leur demande rien.

Parfois simplement se montrer présent peut résoudre beaucoup de problèmes. Pas besoin d’organiser, de faire, d’exiger. Juste être ensemble, se montrer disponible, présent.


Cet article vous a plu ? Vous avez envie de recevoir régulièrement des articles du même genre et des infos complémentaires autour de ce sujet ? Alors cliquez ici !

Vous voulez assister à une formation, une conférence ou à un atelier de Sandrine Donzel de S Comm C ? Il y en a sans doute une près de chez vous ! L’agenda est par ici !

S Comm C propose aussi des accompagnements afin de vous aider à vous sortir de situations personnelles, familiales, de couple ou professionnelles bloquées et difficiles. Les accompagnements sont possibles IRL sur plusieurs lieux et à distance via Skype ou Facetime. Pour plus d’informations, contactez Lara par email : lara@scommc.fr


Pour aller plus loin à ce sujet

Sur ce blog :

Ailleurs sur le web :

Quelques livres (liens affiliés)

Sandrine Donzel

Inspiratrice de bienveillance ... envers les autres et envers soi-même :-) ... Coach, formatrice, conférencière et auteure du blog S Comm C

sandrine has 492 posts and counting.See all posts by sandrine

4 pensées sur “quand le travail passe avant les enfants …

  • 9 décembre 2016 à 11:04
    Permalink

    Bonjour Sandrine
    je croyais m’être inscrite pour le Clendrier de L’Avent et pour l’instant je n’ai rien recu.. Est ce normal..?
    ou une mauvaise manip de ma part ??
    Belle journée à vous.
    Isabelle

    Répondre
    • 9 décembre 2016 à 11:26
      Permalink

      Non ce n’est pas normal. Après vérification, vous n’étiez pas dans la liste. Je vous ai ajoutée (vous devriez recevoir le prochain mail demain matin).

      Répondre
  • 12 décembre 2016 à 13:49
    Permalink

    Merci pour cet article : je vais de ce pas faire la même démarche ! Je cherchais justement depuis ce matin la journée lors de laquelle je pourrais dire « on ne fait rien, on reste à la maison, sans obligation », sans pouvoir en trouver d’ici Noël. Mais en présentant un tout petit peu autrement les choses, cela aidera peut-être… à 11 ans, je la laisse beaucoup trop seule et autonome… et crise dès que je demande une chose qui est tout à fait normale… J’ai hâte ! 🙂

    Répondre
  • 13 décembre 2016 à 00:04
    Permalink

    Un article qui tombe à pic ici aussi, après m’être occupée de ma fille plus de 2 ans et demi j’ai repris le travail, je suis ravie ça me change mais même en étant à 80% le temps passé à la maison est partagé entre tout ce qu’il y a à faire et le temps passé avec ma fille. Ces dernières semaines je la trouve de plus en plus difficile et je crois bien que c’est du en partie au fait que je ne suis pas suffisamment disponible « complètement » pour elle (souvent je vais essayer de m’éclipser pour mettre une machine en route, étendre le linge, etc)… J’espère arriver à rectifier le tir et que les choses s’arrangent !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :