Cent fois sur le métier …

« Cent fois sur le métier remettre l’ouvrage »

dit le dicton populaire …
Comme cette maxime s’applique particulièrement bien à notre travail de parent ! Déjà parce que nos enfants font et refont, avancent puis reviennent en arrière et qu’il faut donc encore et encore reposer le cadre, ré-expliquer, redire, …
Et du coup, nous nous avons besoin de nous reposer régulièrement la question : « qu’est-ce qui coince ? qu’est-ce que je peux faire différemment ? »
Un exemple ? Je traversais une période compliquée depuis de longues semaines avec mon loulou. Je lui proposais un maximum de choix car il avait besoin de ça pour que mes demandes ne tournent pas au pugilat systématique.
Mais il m’horripilait depuis quelques temps à systématiquement changer d’avis en hurlant … et je m’énervais sérieusement à cause de ça – mais il y a de quoi !
Ca donnait quelque chose comme :
– tu préfères du jus de pomme ou du jus d’orange ?
– du jus de pomme.
Je sers un verre de jus de pomme … et là il hurle « j’en veux pas ! je veux du jus d’orange ! » en repoussant son verre. De quoi piquer une crise de nerfs avouons-le.
Et il m’a fallu animer une conférence et une question de participant pour me dire soudain « bon sang mais c’est bien sur ! » et percuter à propos de ce qui clochait.
Dès le lendemain, je lui ai laissé du temps pour choisir : « tu peux avoir du jus de pomme ou du jus d’orange. Tu as le temps de décider, je vais faire chauffer l’eau pour mon thé, tu me diras quand je reviens. »
Et là, il choisit et ne change plus d’avis. Et cette petite modification nous a permis de retrouver une ambiance plus sereine.
L’idée est que vraiment, vraiment, en tant que parents, nous avons BESOIN de ces moments de recul, de réflexion, de cheminement. Ne croyez jamais que vous avez la clé, que vous pourrez l’appliquer sans jamais vous poser des questions.

« Rien n’est permanent si ce n’est le changement»

a dit Héraclite …
Cela signifie pour moi, dans mon rôle de parent, que je dois être attentive au changement permanent, le mien, celui de mon enfant, celui de notre contexte familial.

Ne jamais rien tenir pour acquis et me reposer régulièrement des questions.
Je le dis souvent aux personnes que je rencontre dans des conférences, des réunions entre parents : donnez-vous des occasions d’échanger avec d’autres parents qui ne vous jugeront pas, qui vous aideront à y voir plus clair.
Ca aide à traverser les moments difficiles, inévitables dans la vie avec nos enfants, et à prendre du recul sur ces moments pour mieux les dépasser.

Sandrine Donzel

Inspiratrice de bienveillance ... envers les autres et envers soi-même :-) ... Coach, formatrice, conférencière et auteure du blog S Comm C

sandrine has 491 posts and counting.See all posts by sandrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :